Publicité

QUESTION D'ACTU

Comportement des tout petits

Parler à son bébé, c’est bien. Chanter, c’est mieux !

Chanter à son bébé des berceuses serait deux fois plus efficace pour le calmer que de lui parler, suggère une étude québécoise.

Parler à son bébé, c’est bien. Chanter, c’est mieux ! PureStock/SIPA

  • Publié 31.10.2015 à 17h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Une chanson douce… peut suffire à calmer un bébé. En tout cas, de manière plus convaincante qu’un discours. Une étude de l’université de Montréal a récemment montré qu’une chanson pour enfants, indépendamment du langage choisi, permet de maintenir des bébés de moins d’un an calmes deux fois plus longtemps qu’un discours, même si celui-ci est prononcé dans un langage enfantin.

« De nombreuses études se sont intéressées à la manière dont le chant affectait l’attention des enfants, mais nous souhaitions savoir comment il pouvait influencer leurs émotions et leur self-control », explique le Pr Isabelle Peretz du centre de recherche sur le cerveau, la musique et le langage de l’université de Montréal, responsable de l’étude. « Le self-control émotionnel n’est évidemment pas développé chez les bébés, mais nous pensons que le chant peut aider les bébés et les enfants à développer cette aptitude. »

 

Familière ou non, la musique apaise

Pour vérifier leur hypothèse, les chercheurs ont testé l’influence comparative de chansons, puis d’un discours, sur le comportement de trente enfants canadiens francophones âgés de six à neuf mois. Dans un premier temps, afin de s’affranchir de la familiarité du langage maternel ou d'une langue déjà entendue, les chansons et discours étaient enregistrés en turc. Les bébés restaient pourtant calmes environ neuf minutes avant de présenter des signes d’agitation, alors qu’ils ne tenaient qu’à peine plus de quatre minutes lorsque l’enregistrement passait un discours destiné aux enfants, et encore moins quand il s'agissait d'un discours d’adultes.

Ensuite, un autre groupe de sujets a subi la même expérience, mais en écoutant des enregistrements de la voix de leur mère, en français, leur langue maternelle. Une fois encore, les bébés tenaient deux fois plus longtemps avec les chansons qu’avec des paroles, mais un peu moins que lors de l'expérience précédente.

 

Les bébés ressentent la musique

 Les bébés ne disposent pas de la capacité de réaction classique à la musique qu’ont les adultes et les enfants plus âgés. Ils ne tapent pas des pieds ou des mains, et ne bougent pas leur tête en rythme. L’objectif de l’étude était de vérifier qu’ils avaient néanmoins, et dès leur plus jeune âge, la faculté de traiter la musique. « Nos résultats montrent que les bébés se laissent porter par la musique, ce qui suggère qu’ils ont la capacité mentale de la ressentir », ajoute Isabelle Peretz.

L’article, publié dans Infancy, suggère également que les chansons pour enfants, leur rythme régulier, leur organisation très structurée et leur tempo, jouent un rôle important pour calmer les enfants, peut-être parce qu’elles les amusent, ou parce qu’elles stimulent l’écoute prédictive. Selon les auteurs, une utilisation accrue du chant pourrait même aider les parents en difficulté, et limiter les cas d’abus physique. Comme quoi à tout âge, la musique adoucit les mœurs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité