Publicité

QUESTION D'ACTU

Un chiffre en hausse

Belgique : 2000 euthanasies déclarées en 2015

Plus de 2000 cas d’euthanasie ont été enregistrés en Belgique en 2015. Un chiffre en hausse constante, selon les autorités nationales. 

Belgique : 2000 euthanasies déclarées en 2015 SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié le 31.01.2016 à 17h27
  • |
  • |
  • |
  • |


En Belgique, l’euthanasie fait couler beaucoup d’encre. Cette pratique, autorisée sous conditions depuis 2002, est encadrée par une législation beaucoup plus permissive que celle que l’on retrouve en France et dans d’autres pays européens.

C’est ce qui explique un recours accru à l’euthanasie par rapport à ses voisins, et ce chiffre, qui peut sembler impressionnant : en 2015, plus de 2000 cas ont été déclarés en Belgique, selon des données transmises par les autorités belges.

Pas de mineurs parmi les demandes

« Il y a eu 2021 cas en 2015 », a précisé une porte-parole de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie, chargée de vérifier l'application de la loi. Un nombre en hausse constante, passant de 24 en 2002 à près de 500 en 2007. Le seuil des mille euthanasies a été franchi en 2011 et en 2014, 1924 cas ont été déclarés.

Le champ d’application de la loi euthanasie est plus large en Belgique qu’en France. Les personnes atteintes de troubles psychiques incurables engendrant un état de souffrance permanent peuvent, par exemple, faire une demande d’euthanasie.

Depuis 2014, les mineurs atteints d'une maladie incurable et « en capacité de discernement » de choisir l'euthanasie peuvent également avoir recours à l’euthanasie. La Belgique autorise cet acte sans limite d'âge. Aux Pays-Bas, un âge minimum de 12 ans est requis. Toutefois, ce cas de figure ne semble pas s’être présenté à la commission, qui n’a pas donné de précisions sur le profil des demandeurs.

La pratique belge de l’euthanasie fait l’objet de nombreux débats éthiques. Ses adversaires dénoncent les dérives d’un système qui faciliterait trop l’accès au décès assisté. D’autres y voient l’application totale et radicale d’un droit pour tous à mourir dans la dignité, tel qu’on l’entend. Plusieurs affaires d’euthanasie ont défrayé la chronique belge et confronté ces différentes visions. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité