• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Université de Washington

Obésité : un ballon dans l’estomac pour perdre du poids

Un ballon contenu dans une capsule à avaler, et qui se gonfle dans l’estomac, permet aux personnes obèses de perdre en moyenne 7 % de leur poids en six mois.

Obésité : un ballon dans l’estomac pour perdre du poids Obalon

  • Publié le 25.05.2016 à 18h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Les chirurgies bariatriques sont particulièrement efficaces pour accompagner la perte de poids chez les personnes obèses, mais sont souvent des chirurgies lourdes. L’entreprise Obalon a créé un petit ballon qui atteint l’estomac par voie orale, s’y gonfle, et qui permettrait, d’après les chercheurs de l’université Washington dans le Missouri (Etats-Unis), de perdre en moyenne 7 % de son poids en six mois.

Son efficacité a été étudiée sur 387 personnes ayant un indice de masse corporelle (IMC) compris entre 30 et 40 (1), donc officiellement considérées comme obèses. Ils devaient avaler une capsule contenant un ballon toutes les trois semaines, pendant six mois ; il était ensuite gonflé avec 250 cm3 d’azote. Un groupe témoin ne prenait que des capsules avec du sucre.



Baisse des risques liés à l’obésité

Après six mois d’essai, le groupe du ballon avait perdu 6,81 % de son poids, en moyenne, et presque 65 % des participants avaient perdu au moins 5 %. Ils avaient aussi des meilleurs chiffres de tension artérielle, de taux de glucose et de LDL, qui figurent parmi les facteurs de risques principaux liés à l’obésité.

Des chiffres encourageants, mais inférieurs aux résultats qu’on peut attendre du dispositif, estime le Dr Shelby Sullivan, chef de service d’endoscopie bariatrique à l’université de Washington et auteur principale de l’étude.

Une procédure moins invasive

« Alors que les patients de notre étude qui ont utilisé ce ballon ont perdu presque 7 % de leur masse, je pense qu’une fois que ce système sera utilisé dans la vie réelle, les patients perdront plus que ça, a-t-elle déclaré. Cette projection se base sur le fait que nous avons vu la réalité dépasser les résultats cliniques pour d’autres méthodes d’aide à perte de poids ».

Ce système pourrait représenter une alternative moins invasive que les méthodes classiques (sleeve, anneau gastrique), qui nécessitent une intervention chirurgicale.

D’après l’Organisation mondiale de la santé, 1,9 milliard d’adultes étaient en surpoids dans le monde en 2014, dont plus de 600 millions étaient obèses, soit deux fois plus qu’en 1980.

 

(1) Par exemple, une personne d’1,70 m pèserait 87 kg avec un IMC de 30, et 115 kg avec un IMC de 40

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité