• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

En France

Trampoline : 18 fois plus d'accidents en 10 ans

Le trampoline provoque chaque année des milliers d’accidents. Des contusions aux fractures, les blessures sont multiples, révèle une enquête française.  

Trampoline : 18 fois plus d'accidents en 10 ans Epictura/Kzenon

  • Publié le 27.06.2016 à 16h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Le trampoline, l’allié incontournable des plus jeunes quand les jours d’été pointent le bout de leur nez, est aussi source de blessures. Les accidents de trampoline, conséquence redoutable des galipettes et cascades périlleuses, sont particulièrement fréquents en période estivale, mais jusqu’ici encore peu étudiés. 

Une enquête, réalisée entre 2004 et 2014 par l’EPAC (Enquête permanente sur les accidents de la vie courante), et relayée par Europe 1, a étudié les circonstances dans lesquelles survenaient ces accidents, et quelles en étaient leurs conséquences. Et le constat est sans appel, les blessures sont multiples et dommageables. Dans plus de la moitié des cas, ces accident provoquent des contusions. Les fractures, entorses ou encore les plaies surviennent moins souvent, mais restent fréquentes. 

Pendant dix ans, l’enquête a recensé toutes les visites aux urgences pour accident de trampoline, et cela, dans plusieurs hôpitaux français. Parmi eux : La Timone à Marseille, Cochin à Paris ou encore à l’hôpital Saint-Paul, sur l’île de La Réunion. 

  

Les chutes arrivent en tête 

Les données révèlent que les accidents surviennent préférentiellement entre avril et août, et plutôt en fin de journée et majoritairement au domicile. Les chercheurs relèvent que la fréquence des accidents sur des aires de jeux est restée stable ; elle a par contre fortement augmenté pour les accidents domestiques, leur nombre a été multiplié par 10 entre 2004 et 2014.
« La chute était le mécanisme de l’accident le plus fréquent », note l’EPAC. Le surmenage physique, lui, concernait 15 % des accidents. Venaient ensuite les chocs – qui advenaient dans 10 % des cas. Les contusions constituaient les blessures les plus fréquentes. Et  suivaient de près les entorses, les fractures ou encore les plaies. Quant aux membres inférieurs – principalement les jambes –, ils demeuraient les plus touchés. « Les membres supérieurs, eux, étaient principalement le siège de fractures », ajoute l’EPAC. La tête, elle, était atteinte dans 9 % des accidents. Et fait étonnant, ces accidents sont plus fréquents chez les filles âgées de six ans (2 253 des 4 154 jeunes blessés).  

  

 

Source : InvS, EPAC - 2016 

 

7 % des jeunes blessés hospitalisés 

De plus, pratiquer le trampoline à deux multiplie les risques, puisque dans 13 % des accidents, un deuxième enfant était impliqué. Quant aux prises en charge médicales, 7 % des jeunes blessés ont dû être hospitalisés suite à leurs blessures. Cependant, « la durée d’hospitalisation était de un jour pour 51 % des patients », rassurent les auteurs de l’enquête. 

Face à ces multiples blessures causées par des excès de sauts et de dégringolades, l’EPAC ne manque pas de rappeler les recommandations précieuses émises par la Commission de sécurité du consommateur (CSC) quant à l’usage des trampolines : un seul enfant à la fois sur le trampoline, ne pas sauter pour monter ou descendre, ne pas faire de salto ou de saut périlleux, limiter le temps de jeu sur le trampoline et supervision d’un adulte obligatoire. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité