Publicité

QUESTION D'ACTU

INRA de Toulouse

Génétique : des chercheurs français perçent les secrets du tournesol

Pour la première fois, le génome du tournesol vient d'être séquencé, par des chercheurs français. Cette découverte, résultat de dix années de recherches, pourrait améliorer la production de tournesol.

Génétique : des chercheurs français perçent les secrets du tournesol Epictura/Mny-Jhee

  • Publié 29.06.2016 à 15h36
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une première mondiale. Après dix années de recherches intenses, les scientifiques de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) à Toulouse sont parvenus à séquencer l’ADN du tournesol. Objectif : livrer enfin tous les secrets de cette plante, dont le génome est 20 % plus grand que celui de l’homme. 

  

Un puzzle à reconstituer 

C’est à Toulouse, réunis avec Terres Inovia au sein de l’Unité mixte technologique Tournesol (UMT), que les chercheurs ont entièrement « décodé, ordonné et assemblé » le génome du tournesol, explique dans son communiqué l’Inra. Et c’est grâce à une technologie de pointe que le robot PacBio RS II – robot dernière génération – a pu livrer tous les secrets du tournesol. Car comme l’expliquent les scientifiques, son ADN est particulièrement complexe. Le génome du tournesol « est constitué de très nombreuses pièces qui se ressemblent. Plus de la moitié du génome possède des parties quasi-identiques que les programmes informatiques peinent à différencier », détaillent les spécialistes. 

 

Booster la production 

Comme le rapporte la Dépêche, le tournesol est parfois « boudé par les agriculteurs à cause d’un rendement économique plus limité que d’autres cultures ». Connaître le tournesol à la perfection pourrait donc améliorer la production. « Il contribuera également à fournir aux agriculteurs de nouvelles variétés mieux adaptées aux modes de production, aux usages alimentaires et industriels et répondant aux enjeux économiques de la filière », ajoute l’Inra dans son communiqué. Près de 80 % de la production mondiale de tournesol est assurée en Europe. 

Cette découverte « ouvre de nouvelles potentialités pour l’identification de gènes d’intérêt agronomique ou intervenant dans les débouchés industriels ou alimentaires », souligne l’Inra. Ce résultat permettra d’accélérer l’efficacité des programmes internationaux et nationaux de sélection sur le tournesol. De plus, le séquençage entraînera une meilleure identification des gènes de tolérance à la sécheresse, « en réponse au changement climatique ». 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité