Publicité

QUESTION D'ACTU

Effets secondaires

Pilule : un livre relance la polémique

Dans un livre, une journaliste revient sur le débat autour de la pilule et assure qu'elle présenterait plus de risques que de bénéfices pour les femmes. 

Pilule : un livre relance la polémique areeya/epitcura

  • Publié 12.09.2017 à 16h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que la pilule contraceptive fêtera son 50e anniversaire en décembre, sa réputation est à nouveau entachée. Dans son livre « J’arrête la pilule », Sabrina Debusquat n’hésite pas à comparer cette contraception à une castration chimique, en raison de la perte de libido qu’elle entraînerait. Cette journaliste avance également que le petit cachet serait à l’origine de dépression, de cancers mais aussi de pollution chimique (voir encadré). Un sombre tableau qui fait craindre « un nouveau scandale sanitaire » à l’auteure. L'ouvrage fait en tout cas déjà polémique dans un contexte de défiance.

De fait, depuis le scandale des pilules de 3e et 4e générations – responsables d’une hausse du risque de thrombose veineuse –, les Françaises ont de moins en moins recours à la pilule. Selon une étude de l’Ined parue en 2014, près d’une femme sur cinq a confié avoir changé de contraception après le débat de 2012-2013. Les pilules incriminées disparaissent peu à peu des ordonnances, et laissent place aux pilules de 1ère et 2e générations.


Diversification des contraceptions

De plus, des milliers de femmes ont adopté une nouvelle méthode de contraception. Entre 2010 et 2013, l’usage de la pilule a baissé de 50 à 41 %, au profit du stérilet ou du préservatif. Mais, fait inquiétant, les réquisitoires contre la pilule ont détourné certaines femmes des méthodes pharmacologiques pour des méthodes dites « naturelles », comme le retrait lors d’un rapport sexuel ou l’abstinence lors des périodes de fécondabilité. Or, il est établi que ces options sont loin d’être efficaces.

S’il est difficile de prédire si les effets de ce débat seront durables, il est fort probable que ce nouvel essai suscite à nouveau un désamour.

Les effets de la pilule sur le corps des femmes

Manque de désir sexuel, migraine, cancer… Durant son enquête, la journaliste Sabrina Debusquat aurait interrogé des experts et décortiqué des centaines d’études démontrant l’effet néfaste de la pilule sur la santé des femmes. Pourquoidocteur décrypte ces affirmations.

La littérature scientifique compte de nombreuses publications sur l’impact de ce médicament sur la libido. Les résultats sont contradictoires, mais tous les médecins s’accordent pour dire qu’un effet est observé chez un grand nombre de femmes. Celui-ci peut d’ailleurs être le signe que la contraception ne convient pas.

Cette action de la pilule pourrait être liée à la réduction du taux de testostérone chez la femme. Présente naturellement en très faible quantité chez la femme, cette hormone sexuelle serait très sensible aux modifications provoquées par la pilule.

De nombreuses études confirment également que la prise de la pilule favorise la rétention d’eau, la prise de poids, et qu’elle peut provoquer des migraines. Autant d’effets indésirables qui retentiraient sur le moral des femmes, et pourraient réduire leur désir sexuel.

Enfin, la journaliste assure que la pilule augmente le risque de cancers, notamment celui du sein. Une affirmation partiellement vraie. En effet, une expertise du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) actualisée en 2012 montre que les femmes sous pilule œstroprogestative, dite combinée, ont un léger sur-risque de cancer du sein, du col de l’utérus ou du foie. Une hausse surtout observée chez les femmes qui ont opté pour la pilule pendant au moins 10 ans. Néanmoins, ce sur-risque revient à la normal 5 ans après l’arrêt de la pilule.

Par ailleurs, la pilule apporte aussi des bénéfices. Des études analysées par le CIRC montrent que les pilules combinées réduisent le risque de cancer de l’ovaire ou de l’endomètre. Le risque de cancer colorectal serait aussi diminué. Des conclusions confirmées récemment dans l’American Journal of Obstetrics and Gynecology.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité