Publicité

QUESTION D'ACTU

Une quinquagénaire meurt après avoir consommé des huitres... pourtant un excellent aliment si on sait d'où elles proviennent

Cette histoire de « l’huitre infectée par une bactérie mangeuse de chair » fait beaucoup de bruit.  En étant désolé pour la pauvre femme victime de cette infection rarissime, dont on n’est pas totalement renseigné sur l’origine, il ne faut pas céder à cet "huitre bashing" et surtout réaffirmer que les huitres vendues en France  (pour ceux qui en ont les moyens) reste un excellent aliment à consommer sans arrière-pensée.

Une quinquagénaire meurt après avoir consommé des huitres... pourtant  un excellent aliment si on sait d'où elles proviennent Parcs à huitre Français (smuki)

  • Publié 12.01.2018 à 16h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Les faits 

Une quinquagénaire en visite chez des amis sur la côte de la Louisiane en septembre dernier a acheté et mangé des huîtres. Elle serait, selon une chaîne de télévision américaine reprise par tous les médias, tombée malade en 36 heures et est décédée 21 jours plus tard.
Du fait de la présence de plaques rouges sur ses jambes, puis sur tout le corps, ses proches ont d’abord pensé à une allergie, mais un essoufflement et une véritable détresse respiratoire l’ont conduit en réanimation en moins de 48 heures.

L’explication

Les médecins ont découvert que cette femme, par ailleurs en bonne santé, avait été infectée par une bactérie du genre Vibrio, qui serait une dangereuse bactérie « mangeuse de chair ».
Selon les centre américain de surveillance des maladies infectieuses (CDC), les gens peuvent contracter les bactéries du genre Vibrio en mangeant des fruits de mer crus ou insuffisamment cuits, ou encore via une plaie ouverte dans de l’eau stagnante.

Selon ses proches, la quinquagénaire a donc mangé 2 douzaines d’huitres et aurait été en contact avec de l’eau stagnante. Elle est décédée le 15 octobre 2017, au bout de 21 jours de réanimation.
Les membres de sa famille souhaitent sensibiliser la population des risques liés à cette bactérie.

Les huitres en France sont contrôlées

Les autorités de santé  Américaines rappellent que consommer des huitres crues dont l’élevage n’a pas été correctement contrôlé comporte des risques. Seules certaines précautions permettent d’anéantir le danger : faire bouillir les aliments, se laver les mains après les avoir toucher ou encore éviter la baignade en eau faible en sel lorsque l’on a des plaies. La recommandation fera sourire les gastronomes.

Depuis bientôt cinq ans, c’est vrai que ce type d’infection ne fait que de croître. Cela s’expliquerait par le réchauffement climatique. Les eaux, de plus en plus chaudes, attirent la bactérie qui trouve refuge dans les mollusques, les fruits de mer et les poissons.

Rappelons que les huitres Françaises ne sont pas spécialement élevées en eau chaude… La réponse est dans l’origine de l’huitre très contrôlée dans notre pays et les vérifications qui seront apportées à postériori sur ce cas.

L’huitre un aliment parfait

L’huître constitue une bonne source de protéine animale, dépourvue de graisse, et d’une très grande richesse minérale ! Phosphore, cuivre, calcium, zinc… liste non exhaustive

Avec 100kCalories et 11 grammes de protéines pour une douzaine, on peut même la considérer comme un excellent aliment de régime… A condition de ne pas manger trop de pain et de beurre avec.

Les spécialistes la recommandent même chez le sportif. Enfin pour ceux qui auraient encore des doutes : il existe d’excellentes recettes avec des huitres cuites sur internet.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité