Publicité

QUESTION D'ACTU

Dépression résistante

Les personnes âgées obèses et diabétiques seraient plus résistantes aux antidépresseurs

Dans une étude publiée dans le Journal of American Geriatrics Society, des chercheurs font un lien entre obésité, diabète, syndrome métabolique, âge, et résistance aux traitements contre la dépression. 

Les personnes âgées obèses et diabétiques seraient plus résistantes aux antidépresseurs SIphotography/epictura

  • Publié 11.01.2018 à 14h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Une personne âgée, souffrant d’un syndrome métabolique (surcharge pondérale, diabète, HTA, goutte) résisterait plus aux antidépresseurs. Ce sont les résultats d’une étude publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society
Les personnes âgées souffrant un trouble dépressif majeur peuvent souffrir de troubles de la pensée. Le quotidien est plus dur à gérer, les soins aussi. Les personnes âgées en dépression ont aussi plus de risques de décès. 
Souffrir de dépression et être atteint d’un diabète ne fait ainsi pas bon ménage.

Le syndrome métabolique, c’est quoi ? 

Le syndrome métabolique, appelé aussi syndrome X, n’est pas véritablement une maladie. C’est un ensemble de troubles physiologiques (surcharge pondérale, taux de glucose et de lipides sanguins anormaux, pression sanguine élevée, acide urique élevé) qui accroissent le risque de diabète de type 2, de maladies cardiaques ou encore d’accident vasculaire cérébral (AVC).
Le syndrome métabolique est favorisé par le manque d’activité physique, la sédentarité, l’obésité ainsi que la mauvaise alimentation. Pour l’éviter, il faut donc adopter une hygiène de vie saine. 

Les antidépresseurs font moins effet 

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont fait des essais sur des personnes de plus de 60 ans, souffrant de dépression et de syndrome métabolique. 
Chaque participant a été traité avec un antidépresseur de référence, la venlafaxine, commercialisé notamment sous le nom d’Effexor. Il est indiqué dans le traitement et la prévention de cas sévères de dépression, de crises d’anxiété et de phobie sociale. 

Renforcer le traitement

Les chercheurs ont tiré trois conclusions sur les personnes atteinte du syndrome X : leurs antécédents de dépression sont plus anciens, les symptômes de dépression sont plus graves au début de l’étude, et enfin, ils mettent plus de temps à répondre au traitement.

Ainsi, pour ces chercheurs, les personnes âgées déprimées qui ont un syndrome métabolique doivent être soignées avec une stratégie particulière.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité