• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Espérance de vie

Les européens vieillissent en meilleure santé

Alors que le nombre de maladies chroniques augmente, les citoyens européens ont le sentiment que leur espérance de vie en bonne santé progresse.

Les européens vieillissent en meilleure santé West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

  • Publié le 17.04.2013 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Nous vivons de plus en plus longtemps mais dans quel état ? « Les années gagnées sont-elles en bonne santé », demande l’Institut national d’études démographiques (INED) dans le cadre d’une étude européenne (1). « Une information essentielle », rappelle l’INED car  elle conditionne l’organisation des soins et des services à la personne et oriente les enjeux socio-économiques comme, par exemple, l’âge de départ à la retraite.

Pour calculer les années de vie en bonne santé, les statisticiens utilisent comme repère l’espérance de vie sans limitation d’activité.  Dans les enquêtes, le critère de la « santé perçue » et la déclaration des maladies chroniques sont inclus. Dans la stratégie européenne, l’objectif est de gagner 2 années de vie en bomme santé d’ici 2020.  Sommes-nous sur le bon chemin ?

Entre 2005 et 2010, l’espérance de vie à 65 ans s’est allongée d’un an dans l’Union européenne ( 1,3 ans  pour les hommes et de 1,2 ans  pour les femmes) . Parallèlement, le temps vécu en bonne santé perçue a augmenté de 1,5 ans  pour les hommes et de 1,6 ans  pour les femmes et le temps vécu sans limitation d’activité stagne. Un paradoxe si l’on sait que le nombre de maladies chroniques progresse avec l’âge. « Ce paradoxe, explique l’INED,  peut s’expliquer en partie par un repérage plus systématique et par une meilleure prise en charge des problèmes de santé, dont la fréquence a pu augmenter sans pour autant que les déclarations de limitations d’activité ou la perception négative de sa santé aient augmenté ».

Bien sûr, les inégalités entre les Etats membres sont importantes. Si les écarts d’espérance  de vie sont  de 5 ans en moyenne entre la France et les Lettons, ils sont multipliés pratiquement  par deux  si l’on tient compte du critère de limitation d’activité ou de celui  des maladies chroniques. Dans le palmarès, la Suède affiche les meilleurs résultats en termes d’espérance de vie sans limitation d’activité et en bonne santé perçue.

Pour la France,  l’espérance de vie en bonne santé perçue  par les femmes a moins progressé que la moyenne européenne ; l’espérance de vie sans maladie chronique augmenté alors qu’elle stagne en Europe ; l’espérance de vie sans limitation d’activité des hommes a augmenté parallèlement à l’espérance de vie.

(1) EUROSTAT, EU-SILC

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES