Publicité

QUESTION D'ACTU

Analyse de la situation

Rappel de lots de jambon contaminés par la listeria : quels risques pour la santé ?

Cinq enseignes de la grande distribution ont retiré de leurs étalages, des lots de jambon "supérieur" contaminés par la bactérie listeria monocytogenes. Ce type de contaminations est malheureusement fréquent dans l'industrie alimentaire. Quels sont les risques pour la santé ? Comment se soigner en cas de contamination ?

Rappel de lots de jambon contaminés par la listeria  : quels risques pour la santé ? belchonock/epictura

  • Publié 13.02.2018 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Des lots de jambon "supérieur" contaminés par la listéria monocytogenes ont récemment été retirés des étalages de plusieurs grandes enseignes comme Casino, Carrefour, Monoprix ou encore Grand Jury. Au total, 15 références infectées par la bactérie ont été répertoriées par 60 millions de consommateurs. Si vous en avez achetés, il est préférable de les ramener et de vous faire rembourser. En consommer est fortement déconseillé pour la santé.

Les contaminations par la listeria monocytogenes sont malheureusement fréquentes dans l'industrie alimentaire et certains aliments sont plus à risque que d’autres, comme les fromages et les charcuteries : en juin 2017deux lots de fromage neufchâtel avaient été rappelés en raison d’une contamination par la Listeria. Cette bactérie a été détectée dans deux lots produits par la fromagerie Les Cateliers, située à Buchy en Seine-Maritime et commercialisés principalement par Carrefour et Intermarché. Comme le rapportait encore Pourquoi Docteur en juillet 2017, cinq marques d'émincés de saumon (sous forme brute ou préparés, et conditionnés en paquets de 100g) produits par l’entreprise MerAlliance avaient également été contaminés. Comme dans le cas présent, ils avaient été retirés des étalages de Monoprix, Leclerc, Auchan, Lidl et Carrefour.

La listeria monocytogenes 

Responsable d’infections sévères chez l’homme et les animaux, on trouve cette bactérie dans l’eau, le sol, les eaux usées, les matières fécales humaines et animales ou encore, les végétaux. Elle résiste au froid, prolifère dans les réfrigérateurs et perdure dans les congélateurs. Sa faiblesse est la chaleur. La contamination de la listeria monocytogenes se caractérise par des montées de fièvre, parfois accompagnées de maux de tête. En cas de symptômes, consultez un médecin.

Invasive, elle est capable de traverser le placenta et de pénétrer le système nerveux central. A ce titre, 60 millions de consommateurs recommandent aux femmes d’être particulièrement attentives aux symptômes. De même que les personnes immuno-déprimées et les personnes âgées. Ces symptômes peuvent évoquer une listériose, maladie qui peut être grave et dont le délai d’incubation peut aller jusqu’à huit semaines.

Présentation de la listériose 

La listériose est une infection qui survient essentiellement après avoir ingéré des aliments contaminés par la listeria monocytogenes. Principalement des produits prêts à consommer à base de poisson et de viande (par exemple, du poisson fumé et du jambon en tranches), mais aussi de produits laitiers, en particulier des fromages. Sur son site internet, le ministère de l'Agriculture rappelle que "l’ingestion de la bactérie n’entraîne pas forcément la listériose" et qu'il "faut en consommer une dose élevée pour risquer d’être malade".

La listériose est une infection qui peut être grave si elle se complique par une septicémie – une infection généralisée – ou, et ce n’est pas mieux, une infection du cerveau. Le décès survient dans près de 20 % des cas, ce qui est énorme… Surtout chez les plus de 70 ans, les femmes enceintes et les personnes présentant un système immunitaire affaibli. Heureusement, cette complication est très rare… Elle a tué 200 personnes en 2012 en Europe. Des malades qui n’ont pas pu profiter à temps d’un traitement antibiotique efficace.

Quels risques pour les femmes enceintes ?

Chez la femme enceinte, l’infection est en général sans conséquence pour la mère : elle peut passer inaperçue, se manifester sous forme de contractions, ou dans certains cas, s'apparenter à un état grippal léger. Le nouveau-né infecté en revanche, présente une infection sévère, souvent aggravée par la prématurité, qui peut combiner septicémie, infection pulmonaire, neurologique et également parfois cutanée. Il existe un traitement antibiotique efficace contre la listériose, notamment lorsqu'il est administré rapidement. Mais parfois, l’évolution peut être fatale, même en cas de traitement adapté et précoce.

L'efficacité des antibiotiques 

Il faut d’abord commencer par rassurer les Français. Pour être atteint de cette maladie, il faut consommer une quantité importante de l’aliment contaminé. Au moindre doute, le médecin prescrira des antibiotiques qui sont très efficaces sur ce microbe. La listériose est une infection qui peut être grave si elle se complique par une septicémie – une infection généralisée – ou, et ce n’est pas mieux, une infection du cerveau.

Le décès survient dans près de 20 % des cas, ce qui est énorme… Surtout chez les plus de 70 ans, les femmes enceintes et les personnes présentant un système immunitaire affaibli. Heureusement, cette complication est très rare… Elle a tué 200 personnes en 2012 en Europe. Des malades qui n’ont pas pu profiter à temps d’un traitement antibiotique efficace.

L'entretien du réfrigérateur est primordial pour éviter la contamination

La listériose touche les aliments mal conservés, en particulier dans un réfrigérateur qui peut vite devenir, et pas que pour la listériose, le réservoir à maladies de toute la famille… Après les mains, le réfrigérateur est la deuxième cible des spécialistes de l’hygiène.

La température est moins le problème en général que la promiscuité des aliments et leur contamination. Surtout dans les modèles récents. Elle doit être comprise entre 0 et 4 degrés, au-delà les bactéries, comme les listérias se multiplient. Si votre réfrigérateur n’a pas de thermostat, il est conseillé de plonger un thermomètre dans un verre d’eau et de le mettre dans le frigo. Au bout d'une heure, le thermomètre indiquera la température exacte à laquelle sont conservés vos aliments. Pour y remédier, il faut d’abord ne pas avoir peur de jeter, de bien isoler les aliments les uns des autres, avec du film plastique, ou dans une boîte hermétique. Ce que seulement 37 % des Français  font.

Et surtout, videz complètement votre frigo, rapidement, pour ne pas rompre la chaîne du froid, passez une éponge trempée dans de l’eau de Javel très diluée. De haut en bas et en n’oubliant pas les rainures car les microbes détestent les surfaces planes et adorent les recoins. Il faut très bien rincer, car la javel attaque la surface du réfrigérateur. Sinon, on peut aussi simplement frotter avec un peu d’eau et du savon, avec une éponge neuve. Neuve, parce qu’à moins de la désinfecter avant, la vieille éponge qui traîne depuis un certain temps dans l’évier, c’est quand même le meilleur moyen de retapisser de bactéries l’intérieur de son frigo. L’idéal est tous les 15 jours ; au moins tous les mois. Mieux vaut en effet un nettoyage fréquent qu’un briquage méticuleux trop épisodique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité