Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude

Obésité sévère : pas besoin de perdre du poids pour être en bonne santé

Une nouvelle étude démontre que l’exercice physique est bon pour la santé des patients souffrant d’obésité morbide et ce, même s’ils ne perdent pas de poids.

Obésité sévère : pas besoin de perdre du poids pour être en bonne santé avemario/Epictura

  • Publié 13.02.2018 à 16h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Peut-on être en bonne santé tout en étant obèse ? Selon les chercheurs de la faculté de médecine de York, la réponse est oui. Une récente étude conduite par Jennifer Kuk, professeure agrégée de l'École de kinésiologie et de sciences de la santé de l'Université York, également collaboratrice du Dr Sean Wharton et directrice de la Wharton Medical Clinic et professeure adjointe à l'Université York, a démontré que les patients atteints d’obésité morbide tiraient autant, voire plus de bénéfices sanitaires en faisant de l’exercice physique qu’en perdant du poids. 

"Il faut déconnecter le poids du corps"

Le but de l’étude, réalisée sur 853 patients canadiens de la clinique Wharton Medical, dans l’Ontario, était d’examiner l’impact de l’activité cardiovasculaire sur la santé cardiovasculaire de patients atteints d’obésité légère à morbide, c’est-à-dire quand l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 40. Tous les participants ont passé un examen comprenant des analyses de sang à jeun et un test d’effort sur tapis roulant.

Résultat : les patients souffrant d’obésité morbide en bonne forme physique avaient un état de santé similaire à ceux qui pesaient pourtant beaucoup moins lourd qu’eux. "Il faut vraiment déconnecter le pois du corps et l’importance de la forme physique, explique la chercheuse Jennifer Kuk. On peut très bien être en forme sans perdre de poids et retirer de nos bonnes capacités physiques de véritables bénéfices au niveau de notre santé".  

Pas besoin de perdre du poids pour être en bonne santé

L’étude a ainsi prouvé pour la première fois que, contrairement aux idées reçues, seulement 20% des personnes souffrant d’obésité légère à morbide ne retiraient aucun bénéfices sanitaires à pratiquer une activité physique, et que, à contrario, 80% des participants retiraient des bénéfices sanitaires à pratiquer une activité sportive. "Seules les personnes obèses inaptes à pratiquer une activité sportive n’étaient pas en bonne santé", décrit la chercheuse Jennifer Kuk. Ces dernières étaient notamment plus susceptibles d’avoir une pression artérielle trop élevée, ainsi que des taux de glucose et de triglycérides trop importants dans le sang. 

L’activité physique est donc, selon cette nouvelle étude, toujours bonne pour la santé et ce quelque soit votre poids : 150 minutes de sport par semaines sont suffisantes. "Cette étude renforce l’idée que les gens n’ont pas besoin de perdre du poids pour être en bonne santé", analyse le docteur Sean Wharton, déplorant que certains de ses patients souffrant d’obésité n’aient en tête qu’un objectif esthétique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité