• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Angleterre

Asthme : la lutte anti-tabac fait baisser les admissions aux urgences

Depuis juillet 2007, en Angleterre, il est interdit de fumer dans les lieux publics. La mesure semble avoir entraîné en l'espace de 3 ans une réduction de 5% des admissions aux urgences pour asthme.

Asthme : la lutte anti-tabac fait baisser les admissions aux urgences WONG MAYE-E/AP/SIPA

  • Publié le 23.04.2013 à 12h18
  • |
  • |
  • |
  • |


Une baisse de 5% du nombre d'admissions aux urgences pour asthme en l'espace de 3 ans. Ce sont les bons chiffres anglais depuis l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer dans les lieux publics en juillet 2007.

Dans une étude à paraître dans la revue Thorax du BMJ Journals, des chercheurs ont identifié le nombre mensuel d'admissions pour asthme en diagnostic principal pour les personnes de 16 ans et plus habitant dans les neuf régions d'Angleterre (Government Office Region) à partir des données du National Health Service (NHS) entre avril 1997 et décembre 2010, soit au total plus de 500.000 admissions. Ils ont par la suite bâti un modèle tenant compte des fluctuations saisonnières, des variations dans la taille des populations, des spécificités de chaque région et des tendances à long terme.
Résultat, l'analyse ajustée des données indique que l'introduction de l'interdiction de fumer dans les lieux publics est associée à une baisse statistiquement significative de 4,9% dans le nombre d'admissions aux urgences pour asthme. En effet, d'après ces mêmes chercheurs, ce résultat correspond pour l'ensemble de l'Angleterre à environ 1.900 admissions évitées dans la première année suivant l'entrée en vigueur de la loi et un nombre similaire au cours de la deuxième puis de la troisième année suivante, avec un effet globalement équivalent entre les régions.

« Cette étude est la plus grande à ce jour à avoir évalué l'impact de l'interdiction de fumer dans les lieux publics sur l'asthme de l'adulte, s'ajoutant à l'ensemble des éléments démontrant les effets positifs d'une telle politique sur la santé publique », concluent les chercheurs.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité