Publicité

QUESTION D'ACTU

Recherche

Un médecin guéri d’un cancer se lance dans la recherche contre le cancer du col de l'utérus

Atteint d’un mélanome oculaire, Christian Hinrichs, chirurgien cancérologue, s’est lancé dans la recherche avec une mission : éradiquer les cancers des patients qui ne répondent plus aux traitements.

Un médecin guéri d’un cancer se lance dans la recherche contre le cancer du col de l'utérus Enes Evren / iStock

  • Publié 26.03.2018 à 12h37
  • |
  • |
  • |
  • |


On dit souvent que les cordonniers sont les plus mal chaussés. Cette expression pourrait s’appliquer à l’américain Christian Hinrichs. Alors jeune chirurgien cancérologue, il apprend qu’il est atteint d’un mélanome de l’œil. 

Une maladie rare, puisqu’aux Etats-Unis, elle touche six personnes sur un million. En France, 500 à 600 personnes contractent ce cancer chaque année. 

Retour à la case départ 

Christian Hinrichs subit une ablation de l’œil droit. L’énucléation est considérée comme l’un des seuls traitements contre la maladie. Même si les médecins sont alors optimistes, Christian Hinrichs réalise qu’il ne pourra plus refaire de la chirurgie: « Avec la perte de mon œil, ma perception de la profondeur a été déstabilisée », confie-t-il à l’AFP

Un jour, pensant verser du lait dans un verre, il l’entend s’écouler sur le sol. « Je savais que je ne pouvais plus opérer », poursuit le médecin. 

Christian Hinrichs, après avoir passé 13 ans à se former pour devenir chirurgien, repasse donc par la case études. Et ce pendant quatre ans. Il a alors la trentaine, est marié et jeune père. 

Éradiquer les cancers qui ne guérissent pas 

Aujourd’hui, il est chercheur à l’Institut national du cancer et dirige les essais pour éradiquer les tumeurs causées par le papillomavirus (HPV). Ce virus, transmis sexuellement, est à l’origine de différents cancers, comme celui de l’utérus ou de la gorge. 

Ces essais sont menés au National Institutes of Health Clinical Center et portent sur des patients qui ne répondent plus aux traitements classiques (chimiothérapie, radiothérapie). Un combat personnel pour Christian Hinrichs, qui, âgé aujourd’hui 46 ans, estime qu’en cas de récidive, son cancer serait considéré comme incurable et donc fatal. 

Des milliards de lymphocytes injectés 

L’essai du docteur Hinrichs consiste à prélever chez le malade des lymphocytes, ensuite cultivés pour qu’ils se démultiplient. Alors, des milliards de lymphocytes sont ainsi réinjectés sur le patient. Une invasion immunitaire contre le cancer. 

Cette technique a déjà fait ses preuves. Deux femmes sont considérées guéries de leur cancer du col de l’utérus. Elles n’ont plus de trace de la maladie depuis au moins cinq ans. En revanche, la majorité d’entre eux n’ont pas guéri.

Mais Christian Hinrichs garde espoir de concevoir de nouveaux traitements accessibles, un jour, au grand public. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité