Publicité

QUESTION D'ACTU

Une histoire comme on les aime

Greffe : brûlé à 95%, son jumeau le sauve en lui faisant don de plusieurs couches de peau

Brûlé sur 95% de la surface de son corps des suites d'un grave accident de travail en 2016, Franck Dufourmantelle a été sauvé par un don de peau de son frère jumeau. Une première mondiale.

Greffe : brûlé à 95%, son jumeau le sauve en lui faisant don de plusieurs couches de peau Facebook officiel de Franck Dufourmantelle

  • Publié 21.04.2018 à 15h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Victime d'un accident de travail dans une usine où il était opérateur chimiste en septembre 2016Franck Dufourmantelle a été brûlé à 95% des suites de l'explosion d'un bidon. Son corps a pris feu et sa peau s'est consumée rapidement, à l'exception de son pubis et d'une partie de son crâne. Ses organes vitaux menacés, son état était très critique. A l'époque, les médecins estiment ses chances de survie à 1%. 

"On ne nous laissait rien présager de bon"

Mais son frère jumeau monozygote Eric propose de faire don de sa peau. Une intervention encore jamais réalisée auparavant dans le monde. L'équipe de chirurgie plastique et reconstructrice du Pr Maurice Mimoun et l’équipe d’anesthésie-réanimation du Pr Alexandre Mebazaan de l’hôpital Saint-Louis de Paris vont alors tenter une greffe de peau presque totale. Une aventure longue et douloureuse que les frères racontent dans leur livre Life : il était condamné, son jumeau l’a sauvé (ed. Allary)"On ne nous laissait rien présager de bon", explique Eric au micro d'Europe 1.

Des couches de peau lui sont alors prélevées. "Cela a été dix jours de douleur", se souvient-il. Franck est plongé dans un coma artificiel. Il faudra finalement plusieurs interventions pour greffer la totalité de la peau prélevée. Mais la greffe est un succès et surtout, une première mondiale. "Mon frère, c'est mon usine à peau", plaisante aujourd'hui Franck dont le visage ne semble n'avoir jamais été défiguré par les flammes. 

Les jumeaux ont appelé leur livre "Life" en référence à une petite partie du bras droit de Franck qui n'a pas été brûlée et sur laquelle se trouvait ce mot tatoué. 

La peau, notre enveloppe protectrice

La peau, avec plus de 4 kilos, est de loin la plus grande et surtout, la plus lourde partie de notre corps. On est toujours surpris de devoir considérer la peau comme un organe à part entière, mais elle est indispensable à la vie. Brûlé, même de façon très partielle, au-delà d’1/4, ou recouvert par exemple d’une peinture hermétique, on meurt aussi certainement qu'en étant privé d’air.

Le rôle principal de la peau est d’être notre enveloppe. Elle protège le corps contre les chocs, les frottements, les agressions extérieures, chimiques ou microbes. Mais c’est en fait un organe très complexe qui a plusieurs destinations : elle régule notre température, notamment en luttant contre la chaleur, grâce à la sueur, et contre le froid, grâce aux poils et à la graisse qu’elle contient.

Il faut laisser respirer la peau car elle agit comme auxiliaire de la respiration et de l’excrétion et peut même produire tout un tas de substances aussi essentielles que, par exemple, la vitamine D, sous l’action du soleil. C’est heureusement un organe qui n’est pas si fragile que cela, car parfaitement constitué. Près de 2 mètres carrés d’une parure vitale.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité