Publicité

QUESTION D'ACTU

Semaine de sensibilisation

Semaine de dépistage gratuit du cancer de la peau : 80 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année

300 dermatologues proposent un dépistage gratuit du cancer de la peau du 14 au 18 mar. Une initiative plus que bienvenue au vu de l'impressionnante augmentation du nombre de cas, notamment chez les jeunes et les femmes. 80 000 nouveaux sont diagnostiqués chaque année en France. 

Semaine de dépistage gratuit du cancer de la peau : 80 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année ChesiireCat / istock

  • Publié 14.05.2018 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Comme tous les ans, le syndicat national des dermatologues a ouvert sa semaine de dépistage gratuit de cancer de la peau."Toute lésion pigmentée qui grossit de manière rapide doit inciter à consulter. L’important, c’est l'évolutivité ; c'est ce qui doit attirer l’attention", explique le président Luc Sulimovic. Les patients peuvent se faire examiner gratuitement en prenant rendez-vous sur le site dermatos.fr.

Le nombre de cancers de la peau a triplé entre 1980 et 2012

Nos modes de vie réclamant toujours plus de soleil, 80 000 cancers de la peau sont détectés chaque année en France, et près de 15 000 d'entre eux sont des mélanomes (nom utilisé pour qualifier la forme la plus grave du cancer de la peau, NDLR).

Plus inquiétant, le nombre de cancers de la peau a triplé entre 1980 et 2012, selon l'Institut national du cancer (INCa). Un enfant né dans les années 2000 a autrement dit 10 fois plus de risques d’avoir un mélanome à l’âge adulte qu’un enfant né en 1980, et ce n’est pas près de s’arranger.

Le mélanome est la forme de cancer la plus fréquente chez les jeunes

Comme en témoigne un sondage publié dans le Journal of the American Osteopathic Association, une nette corrélation existe entre un âge jeune et les coups de soleil sérieux : la tranche d’âge des 18-29 ans est 15 fois plus à risque de souffrir d’une brûlure liée à une exposition peu prudente, sachant que ceux qui ne se décrivent pas comme blancs sont les plus exposés.

"Ce qui nous inquiète ici, c’est que les participants dont la peau est riche en mélanine pensent qu’ils sont naturellement protégés contre les coups de soleil, ce qui est faux", s’alarme l’auteur de l’étude Tracy Favreau, avant de souligner que le mélanome est la forme de cancer la plus fréquente chez les jeunes*. Les mélanomes peuvent être guéris presque systématiquement lorsqu’ils sont repérés tôt. En revanche, le taux de survie à 5 ans ne dépasse pas les 20% quand le cancer a déjà fait des métastases.

Deux autres types de cancer de la peau

On distingue actuellement deux autres types de cancer de la peau* :

1/Le carcinome basocellulaire, qui est le cancer de la peau le plus fréquent mais le moins agressif (75% des cas). Avec un traitement adéquat, les chances de guérison sont voisines de 100%.

2/Le carcinome épithélial (spinocellulaire), qui représente environ 15% des cancers de la peau. Avec un traitement adéquat, le pourcentage de guérison se situe aux environs de 90%.

"Un lien génétique entre brûlures et cancer de la peau"

Une nouvelle étude menée sur l'origine de nos réactions au soleil a été publiée dans la revue Nature Communications. L'objectif ? "Savoir si la peau d’un individu répond à l’exposition au soleil avec le bronzage ou avec des brûlures peut, au moins en partie, être déterminé par la variation dans certaines régions du génome (ensemble des chromosomes et des gènes dans le corps, NLDR)". Et il semblerait que oui.  

Les chercheurs ont étudié les données de plus de 121 000 personnes blanches, originaires du Royaume-Uni et enregistrées dans la banque de données britannique Biobank. Au cours de leur recherche, les généticiens ont découvert 20 régions du génome qui favoriseraient le risque de coups de soleil et donc, de cancer. "Cette étude identifie de nouvelles régions génétiques qui ont probablement une pertinence quant au risque de cancer de la peau", explique Mario Falchi, généticien au King’s College de Londres et co-auteur de l'étude.

Les résultats de cette étude vont plus loin ce que nous savons déjà : les peaux claires ou plus sujettes aux coups de soleil doivent protégées correctement. "Les gens ont tendance à oublier que les coups de soleil sont vraiment dangereux (…) Nous espérons que le fait de savoir qu’il y a un lien génétique entre brûlures et cancer de la peau pourra les encourager à avoir un mode de vie sain", espère le chercheur. 

1600 décès par an

Chaque année en France, 80 000 nouveaux cas de cancer de la peau sont diagnostiqués, soit 219 personnes chaque jour. Depuis le 1er janvier 2018, 28 198 l'ont été. Environ 1600 personnes en meurent chaque année. L'INCa et l'Inpes estiment que la hausse du nombre de cas de cancer de la peau depuis les années 1980 résulte du fait que les Français ont tendance à s'exposer plus souvent et plus longtemps au soleil et à faire des séances d'UV. Or l'exposition au soleil demeure le premier facteur de risque. Les femmes sont par ailleurs les plus touchées. 

*437 résidents de l’Etat de Floride ont été interrogés pour les biens de cette recherche, réalisée par l’université Southeastern (Etats-Unis).

*Source : www.cancer.be.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité