Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès européen de cardiologie

Dormir moins de cinq heures augmente le risque de trouble cardio-vasculaire

Les hommes de la cinquantaine qui dorment moins de cinq heures par nuit ont deux fois plus de probabilité d’avoir un problème cardiovasculaire, par comparaison à ceux qui dorment entre sept et huit heures. Un risque comparable à celui du tabac ou du diabète dans cette population !

Dormir moins de cinq heures augmente le risque de trouble cardio-vasculaire YakobchukOlena/iStock

  • Publié 27.08.2018 à 18h50
  • |
  • |
  • |
  • |


"Le sommeil est la moitié de la santé", dit un proverbe, il serait en tous cas le garant d’une bonne santé cardiovasculaire. Une étude, réalisée par des chercheurs suédois, montre que les hommes de 50 ans qui dorment cinq heures ou moins ont deux fois plus de risque de développer un problème cardiaque.

Les résultats ont été présenté ce weekend lors du Congrès de l’European Society of Cardiology.  

759 participants

L’étude, réalisée à l’université de Gothenburg en Suède, a été menée avec 759 homme âgés d’une cinquantaine d’années et suivis pendant 21 ans. Ils ont été répartis en quatre groupes : ceux qui dormaient cinq heures ou moins, ceux qui dormaient six heures, ceux qui dormaient entre sept et huit heures et ceux qui dormaient plus de huit heures.

Pendant toute la durée de l'étude, les chercheurs ont recensé les événements cardiaques dont les participants ont été victimes : attaque cardiaque, accident vasculaire cérébral (AVC), évènement lié à une insuffisance cardiaque ou encore décès lié à un problème cardiaque. 

Un risque deux fois plus élevé 

En comparant toutes les données, les chercheurs ont constaté que les hommes de cet âge qui dorment cinq heures par nuit ou moins ont deux fois plus de risque de subir un événement cardiaque à l’âge de 71 ans, en comparaison à ceux qui dorment entre sept et huit heures par nuit.

Mais ils se sont aussi rendus compte que ce type de petits dormeurs avaient plus tendance à fumer et à faire peu de sport et étaient plus sujets à une pression cardiaque forte, au diabète et à un sommeil de mauvaise qualité. Les scientifiques ont pris en compte ces facteurs qui pouvaient introduire un biais dans leurs résultats : le risque reste néanmoins deux fois plus élevé chez ces hommes.

Des effets comparables à ceux du tabac ou du diabète

"L’importance du risque cardiaque lié à un sommeil insuffisant est comparable à celle du tabac ou du diabète à l’âge de 50 ans", explique Moa Bengtsson, l’auteure principale de cette recherche. "Pour les gens qui ont des vies très occupées, dormir peut sembler être une perte de temps mais notre étude montre qu’un sommeil court peut être lié à une maladie cardio-vasculaire par la suite."

Un sommeil insuffisant à de multiples conséquences : augmentation du risque de diabète, d'obésité à long terme et baisse de la vigilance et de la concentration à court terme. Pour vivre mieux, dormons mieux ! 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité