Publicité

QUESTION D'ACTU

Semaine de prévention des troubles de la croissance

Comment identifier les troubles de croissance de son enfant ?

Il est important de suivre de près la croissance de son enfant. À l’occasion de la semaine de prévention des troubles de la croissance, l’association Grandir et la Société Française de Pédiatrie lancent une campagne d’information. Que l’on soit parent ou médecin, comment identifier les signes de troubles ?

Comment identifier les troubles de croissance de son enfant ? SerrNovik / iStock

  • Publié 21.09.2018 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les enfants grandissent et prennent du poids à leur rythme. Bien souvent, ce n’est pas la peine de s’inquiéter si l’un d’entre eux est plus petit que les autres. Toutefois, les médecins comme les parents ne doivent pas oublier que ces signes peuvent être annonciateurs de troubles de la croissance.

Pour la semaine mondiale de sensibilisation à la croissance des enfants, l’association Grandir et la Société Française de Pédiatrie (SFP) lancent une campagne de sensibilisation. L’objectif: informer sur l’importance du suivi de la croissance. Plus les troubles sont diagnostiqués tôt, plus ils sont "réparables" !

Quels sont les symptômes à repérer ?

Si votre enfant est plus petit que les autres de sa classe, que vous ou ses frères et sœurs au même âge, vous pouvez commencer à faire attention. Pareil s’il est souvent pris pour plus jeune qu’il ne l’est, ou qu’il fait la même taille en vêtements depuis un moment. Ces signes peuvent annoncer un retard de croissance de votre enfant.

Dans tous les cas, il est important de faire mesurer régulièrement son enfant chez le médecin. À noter que les courbes de croissances françaises n’avaient pas été actualisées depuis près de quarante ans. C’est chose faite depuis cette année, dans la dernière version du carnet de santé. Elles sont donc aujourd’hui plus représentatives de la population française.

La taille, le poids, le périmètre crânien et le calcul de l’indice de masse corporel (IMC) permettent de déceler de manière précoce les troubles de la croissance. À quelle fréquence ? "Plusieurs fois par an pour les enfants de un mois à trois ans, et au moins une fois par an à partir de 3 ans", selon Béatrice Demaret de l’association Grandir, interrogée par 20 Minutes.

Un diagnostic précoce pour une meilleure efficacité

Il est primordial de surveiller la croissance d’un enfant car elle est un signe de bonne santé. En présence d'un trouble de la croissance, cela peut être lié à certaines maladies, comme l’arthrite juvénile, l'insuffisance rénale chronique ou à des troubles hormonaux.

Il est important de repérer la maladie causale, non seulement pour ne pas la laisser évoluer, mais aussi pour prendre en charge son impact sur la croissance. Par exemple, en cas de lésion de la glande hypophyse, le médecin peut prescrire un traitement par injections d’hormones de croissance. Un suivi thérapeutique qui peut être long, parfois à vie. Mais il est possible pour l’enfant de retrouver une croissance "normale" au bout de quelques années. Plus le diagnostic est posé tôt, plus les chances d’efficacité sont nombreuses.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité