Publicité

QUESTION D'ACTU

Cannabinoïdes

Le cannabis ferait bien diminuer la douleur, mais pas comme on l'imaginait

Les cannabinoïdes agiraient bien sur la douleur, mais pas par les mêmes voies biologiques que les analgésiques. Une donnée intéressante dans le cadre du débat sur le cannabis thérapeutique. 

Le cannabis ferait bien diminuer la douleur, mais pas comme on l'imaginait Shidlovski / istock

  • Publié 22.09.2018 à 08h30
  • |
  • Mise à jour le 22.09.2018 à 09h48
  • |
  • |
  • |


Voila des données susceptibles de faire avancer le débat français sur la légalisation du cannabis thérapeutique. Les cannabinoïdes pourraient rendre la douleur plus supportable, selon une nouvelle étude, publiée dans JAMA Psychiatry

Les cannabinoïdes sont des composés chimiques qui confèrent à la plante de cannabis ses propriétés médicales et récréatives. La marijuana - un mélange de parties séchées et émiettées de la plante - contient des centaines de ces composés, dont le tétrahydrocannabinol, ou THC, est le plus connu.

Une évaluation de l'ANSM

En France, la légalisation du cannabis thérapeutique divise. Après avoir annoncé que le cannabis médical "pourrait arriver en France", la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait fait un pas de plus vers "la cigarette de cannabis" à usage médical lors d'une interview accordée à RMC le 10 juillet dernier, à condition néanmoins qu'elle apporte "un plus" dans le traitement de maladies par rapport aux médicaments à base de cannabis déjà autorisés en France.

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a décidé de lancer une évaluation pour mesurer l'intérêt de la prescription du cannabis thérapeutique. "C’est une vraie demande des patients, c’est aussi une vraie demande des médecins qui souhaitent développer cette utilisation thérapeutique du cannabis", a déclaré à France Info Nathalie Richard, de l’Agence du médicament. Les dernières études produites vont plutot dans le sens d’une non-association de la baisse de la douleur et du cannabis thérapeutique.

La douleur est un phénomène complexe

"Les cannabinoïdes sont largement utilisés comme analgésiques, mais les études expérimentales sur la douleur ont donné des résultats mitigés", pose Martin De Vita, directeur de la recherche. Il précise : "la douleur est un phénomène complexe à dimensions multiples".  Lorsqu'il est ingéré, le THC se lie aux récepteurs du cerveau qui contrôlent le plaisir, la perception du temps et la douleur. Cette activité produit de la dopamine, qui provoque l'euphorie et la relaxation.

En analysant les données de 18 études expérimentales sur le cannabis menées ces dernières années en Amérique du Nord, l'équipe a découvert que les cannabinoïdes étaient associés à de modestes augmentations du seuil expérimental de la douleur et de la tolérance, à une réduction de la perception désagréable des stimuli douloureux et à aucune réduction de l'hyperalgésie mécanique ou réduction de l'intensité de la douleur expérimentale continue. 

"Une composante affective"

"Les patients sont convaincus que le cannabis aide à soulager la douleur, mais ses propriétés analgésiques sont mal comprises", résume Martin De Vita. "Cela signifie que l'analgésie cannabinoïde peut être provoquée par une composante affective plutôt que sensorielle. Ces résultats ont des répercussions sur la compréhension des propriétés analgésiques des cannabinoïdes", conlut-il.

En somme, les cannabinoïdes auraient bien un impact sur la douleur, mais pas comme on le pensait jusqu’ici. La substance chimique agirait directement sur le cortex du cerveau, alors que les analgésiques suivent le circuit neurologique classique de la douleur (via la moelle épinière).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité