Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès européen de diabétologie

Chirurgie bariatrique : avantages et inconvénients sur le long terme dans le diabète de type 2

Si la chirurgie bariatrique apporte des bénéfices évidents chez les personnes obèses souffrant de diabète de type 2, elle est également responsable d’effets indésirables significatifs sur le long terme qui nécessitent une sélection des malades et une surveillance prolongée.

Chirurgie bariatrique : avantages et inconvénients sur le long terme dans le diabète de type 2 Ridofranz/istock

  • Publié 05.10.2018 à 08h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Chez les patients obèses souffrant de diabète de type 2, la chirurgie bariatrique réduit le risque de décès toutes causes confondues de 49%, selon une nouvelle étude de l'Université de Göteborg. Concernant les maladies cardiovasculaires, et en particulier l’infarctus du myocarde et l’insuffisance cardiaque, le risque en est diminué de 34% dans le groupe chirurgie bariatrique.

On observe, de même, une diminution significative du risque d’hyperglycémie, d’amputations de membres, de maladie rénale et de cancer. Cependant, ce bénéfice n’est pas généralisable à tous les malades. Par ailleurs, du fait de ses effets indésirables tardifs, la chirurgie bariatrique nécessite une surveillance adaptée et prolongée. Jusqu’ici, les études sur la chirurgie bariatrique n’apportaient pas beaucoup de données sur l'impact bénéfique et négatif sur le long terme. 
Cette étude a été présentée lors du congrès annuel de l'Association européenne pour l'étude du diabète (EASD) à Berlin.

Une étude nationale

Les chercheurs ont suivi pendant 9 ans une cohorte nationale suédoise d’obèses traités par chirurgie bariatrique. La cohorte a été constituée en fusionnant les données du registre scandinave des chirurgies de l'obésité, du registre national du diabète et des bases de données nationales.

Grâce à cette cohorte, ils ont pu comparer sur une moyenne de 9 ans de suivi les patients obèses souffrant d’un diabète de type 2 et ayant eu une chirurgie bariatrique (5321 patients), avec ceux n'ayant pas été traités chirurgicalement pour obésité (5321 patients).

Complications à court et à long terme

Un certain nombre de complications à court terme sont plus fréquentes après la chirurgie bariatrique : calculs biliaires et maladie de la vésicule biliaire (risque 2,5 fois plus élevé), ulcère et reflux gastro-intestinal (5,4 fois), obstruction intestinale (9,5 fois). Des douleurs abdominales et des troubles gastro-intestinaux sont également plus fréquents dans le groupe chirurgie bariatrique et ont souvent nécessité une intervention chirurgicale supplémentaire (risque 3,3 fois plus élevé).

A long terme, il apparaît que la chirurgie bariatrique augmente le risque d'anémie de 92% et rend les malades 3 fois plus à risque de souffrir de malnutrition. De plus, les personnes opérées ont 33% plus de risques d’avoir un problème psychiatrique ou une addiction à l'alcool à (trois fois plus souvent que dans le groupe témoin).

Une meilleure évaluation des risques et des bénéfices

Cette étude nationale confirme les avantages de la chirurgie bariatrique, mais permet de mieux connaître la fréquence des effets indésirables qui peuvent survenir dans les suites de la chirurgie chez les personnes obèses souffrant de diabète de type 2. Disposer de ces informations devrait permettre aux médecins de prendre des décisions plus éclairées lors de la sélection des candidats à la chirurgie et leur permettre de mieux organiser le suivi et le soutien à mettre à la disposition des patients.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité