Publicité

QUESTION D'ACTU

Sevrage

Cannabis : 12% des consommateurs réguliers sont dépendants

Une étude américaine sur les gros consommateurs de cannabis a révélé que plus d’un fumeur régulier sur dix peut avoir un syndrome de sevrage. Les symptômes de ce syndrome sont à la fois émotionnels, comportementaux et physiques.

Cannabis : 12% des consommateurs réguliers sont dépendants Tunatura/iStock

  • Publié 24.10.2018 à 07h40
  • |
  • |
  • |
  • |


En France, 17 millions de personnes ont déjà fumé du cannabis selon des chiffres de l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT). Parmi eux, cinq millions sont des fumeurs épisodiques (au moins une fois dans l’année) alors que 1,4 million fument au moins dix fois par mois. Enfin, 700 000 individus se déclarent usagers quotidiens de cannabis.

Plus d’un usager fréquent sur dix subit le syndrome de sevrage

Une étude menée par des chercheurs américains sur ces usagers réguliers a montré que plus d'un consommateur fréquent de marijuana sur dix (12%) subit un syndrome de sevrage du cannabis s'il s'arrête brutalement. Un syndrome qui inclut des symptômes émotionnels, comportementaux et physiques. Les résultats de l’étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Columbia ont été publiés dans le journal Drug and Alcohol Dependence.

"Dans un pays (les États-Unis) où les lois et les attitudes concernant la marijuana changent rapidement, la consommation de cannabis continue d'augmenter chez les adultes. Par conséquent, il est essentiel de disposer d'informations supplémentaires sur les conséquences du syndrome de sevrage", a justifié Deborah Hasin, professeure d’épidémiologie à l’Université de Columbia.

Anxiété, hostilité, troubles du sommeil et humeur dépressive

Les participants à l’étude ont été interrogés dans le cadre d’une enquête nationale permettant de mesurer le syndrome de sevrage au cannabis diagnostiqué cliniquement, qui comprend six symptômes psychologiques et un ou plusieurs troubles physiques. Les résultats sont le fruit d’entretiens individuels menés avec 1 527 participants qui utilisaient fréquemment du cannabis, c’est-à-dire au moins trois fois par semaine au cours de l’année précédant l’entretien.

Parmi les symptômes de sevrage les plus fréquemment signalés, on trouve la nervosité et/ou l’anxiété (76%), l'hostilité (72%), les troubles du sommeil (68%) et l'humeur dépressive (59%). Bien que les symptômes physiques aient été signalés moins fréquemment que les symptômes comportementaux et émotionnels, les maux de tête, les tremblements et la transpiration étaient également présents.

Promouvoir un traitement plus efficace chez les consommateurs réguliers

Le syndrome de sevrage au cannabis est une maladie très invalidante. "Les symptômes communs avec les troubles dépressifs et anxieux appellent les cliniciens à se familiariser avec les symptômes de sevrage du cannabis et les facteurs qui y sont associés pour promouvoir un traitement plus efficace chez les grands consommateurs de cannabis", a déclaré Hasin, également professeure au département de psychiatrie.

"La plupart des utilisateurs des nouveaux modes d'administration - vapotage et produits comestibles - fument également du cannabis. Par conséquent, pour les utilisateurs, la quantité consommée pourrait être sous-estimée", a declaré Hasin.

"Compte tenu de l'augmentation de la puissance du cannabis au cours des dernières décennies, la mise au point de mesures fiables pour étudier l'effet de la concentration et du mode d'administration du cannabis sera importante pour faire progresser notre compréhension du syndrome de sevrage du cannabis", a-t-elle conclu.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité