Publicité

QUESTION D'ACTU

Hypertension artérielle

L’intoxication au plomb, une nouvelle cause d’hypertension

L'accumulation de plomb dans l'organisme augmente les risques de développer une hypertension résistante aux médicaments.

L’intoxication au plomb, une nouvelle cause d’hypertension Obencem / istock

  • Publié 26.10.2018 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'accumulation de plomb pourrait être un facteur de risque d'hypertension résistante aux médicaments. C'est la conclusion d’une étude portant sur 475 anciens combattants souffrant d'hypertension artérielle, récemment publiée dans le Journal of the American Heart AssociationCes résultats permettent de mieux comprendre comment l'accumulation de plomb dans l'organisme peut affecter la gestion de l'hypertension artérielle, et pourraient déboucher sur de nouvelles cibles thérapeutiques.

Du plomb dans le tibia

"Notre étude démontre que la charge cumulative de plomb, mesurée par l'os du tibia, pourrait être un facteur de risque non reconnu d'hypertension pharmacorésistante", précise le directeur de la recherche Sung Kyun Park, professeur agrégé d'épidémiologie et de sciences de la santé environnementale à la School of Public Health de l'Université du Michigan.

L'hypertension résistante est une hypertension artérielle qui persiste malgré des mesures visant à l'abaisser, comme des changements de mode de vie et la prise de médicaments (d’au moins trois sortes différentes).

475 hommes "principalement blancs" (un biais de la recherche, NDLR) souffrant d'hypertension artérielle ont participé à la recherche. 97 d’entre eux répondaient aux critères de l'hypertension résistante décrits plus haut. On a mesuré leur tension, noté les médicaments qu’ils prenaient et évalué les concentrations de plomb dans leur sang, leurs rotules et leurs tibias. Tous les 15 microgrammes supplémentaires de plomb par gramme d'os dans le tibia ont alors été associés à un risque 19% plus élevé de développer une hypertension résistante. L'accumulation de plomb dans les rotules ou dans le sang n’a rien donné.

Première source de contamination

Récemment, d’autres études ont indiqué que la présence de plomb dans le sang pourrait aussi être un facteur de décès liés aux maladies cardiovasculaires.

Depuis les années 90, une diminution importante des intoxications au plomb est observée en France. La réhabilitation de l'habitat ancien, la suppression des carburants plombés, le traitement des eaux de distribution publique et la diminution des concentrations en plomb des aliments ont contribué à cette évolution. Néanmoins, des sources d'intoxication sont encore présentes dans l'environnement. Les peintures au plomb de l'habitat ancien restent la première source de contamination des cas signalés. La plupart des enfants sont aussi exposés par l’alimentation et l’ingestion involontaire de particules du sol ou de poussières.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité