Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladie des mineurs

Silicose : une piste pour prévenir la destruction des poumons

La silicose, maladie des poumons caractéristique des mineurs, est en recrudescence dans certaines professions du secteur de l'industrie. Des chercheurs français et turcs ont trouvé une piste thérapeutique. 

Silicose : une piste pour prévenir la destruction des poumons utah778 /iStock

  • Publié 10.12.2018 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La silicose, maladie qui détruit les poumons des mineurs, n’a jamais disparu. La maladie est apparue chez d’autres ouvriers comme ceux qui travaillent le sable sous pression, le gaz de schiste ou certaines pierres artificielles.

Des chercheurs français et turcs ont trouvé une piste thérapeutique pour soigner cette maladie. Leurs résultats sont parus dans la revue Nature Communications. 

La destruction des cellules des voies respiratoires 

Des chercheurs du CNRS, de l’Université d’Orléans, avec la collaboration de médecins turcs, ont étudié l’impact et les origines de la maladie. La silicose est due à l’inhalation d’une matière appelée silice.

Ces particules stressent et détruisent les cellules des voies respiratoires, ce qui provoque une inflammation chronique puis une fibrose, quand le tissu pulmonaire est transformé en tissu cicatriciel. La maladie abîme gravement les capacités respiratoires, et est le plus souvent incurable, sauf si de nouveaux poumons sont greffés au malade. 

Des hommes malades dans l'industrie textile 

Les chercheurs ont constaté que lorsque une souris est exposée à la silice, les cellules mortes libèrent de l’ADN dans les voies aériennes. Cela active des voie de signalisations appelées "voies STING" et ce processus provoque l’inflammation pulmonaire, qui se transforme ensuite en silicose.

Ces observations ont aussi été faites chez des hommes jeunes en Turquie qui travaillent dans l’industrie textile pour faire des jeans "rock-washed". L’inhalation de silice est liée à l’usage de propulseurs de sable pour les jeans.

Une enzyme peut supprimer l’inflammation pulmonaire 

Les scientifiques ont constaté qu’en introduisant une enzyme capable d’éliminer cet ADN, il est possible de supprimer l’inflammation. Le traitement appelé DNAse I est déjà utilisé pour soigner la mucoviscidose.

Ces résultats pourraient permettre de trouver un traitement viable pour la maladie. Aujourd’hui des dizaines de millions de personnes sont atteintes de silicose à travers le monde. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité