Publicité

QUESTION D'ACTU

La double peine

Le diabète de type 2 entraine des troubles de l'érection

Le diabète de type 2, qui représente 90% des cas de diabète, entraînerait un dysfonctionnement érectile. 

Le diabète de type 2 entraine des troubles de l'érection adrian825/iStock

  • Publié 22.12.2018 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Mauvaise nouvelle pour les hommes atteints de diabète de type 2. D’après ne nouvelle étude britannique parue vendredi 20 décembre dans la revue American Journal of Geneticscette maladie, déjà fort handicapante en elle-même, serait liée à un dysfonctionnement érectile. 

Afin de comprendre quelles prédispositions génétiques exposaient les hommes à un dysfonctionnement érectile, des chercheurs de l'Université d'Exter au Royaume-Uni ont analysé les données de plus de 220 000 hommes dont 6000 souffrant de ce trouble. Se basant sur plusieurs variantes génétiques déjà identifiées comme facteurs de risque dans le développement de maladies cardiovasculaires, de l'obésité ou encore du diabète de type 2, des conditions toutes supposément liés au dysfonctionnement érectile, ils ont calculé un "score de facteurs de risque" de chacun. Ils ont ensuite observé s'il y avait des liens entre ce score et le dysfonctionnement érectile. 

Conclusion : les hommes atteints de cette affliction avaient tendance à avoir un score élevé pour le diabète de type 2 comparé aux autres. Ainsi "avoir une prédisposition génétique pour le diabète de type 2 prédispose également au dysfonctionnement érectile", note ainsi Anna Murray, co-auteur de l'étude et professeur associé en génétiques humaines à l'Université d'Exter.

Un impact sur le fonctionnement des vaisseaux sanguins 

Cela "fait sens biologiquement parlant" quand on sait que le diabète de type 2 peut provoquer des problèmes de nerfs et perturber le fonctionnement des vaisseaux sanguins, qui sont très importants dans l'érection, explique Murray au site Live Science.

En revanche, les chercheurs n'ont pas trouvé de lien direct entre l'obésité ou les maladies cardiovasculaires et le dysfonctionnement érectile. Dans la littérature scientifique, il y a pourtant des "preuves solides qu'être en surpoids provoque un dysfonctionnement érectile", note Murray.  

Pour Caroline Messer, endocrinologue à l'hôpital Lenox Hill à New York, également interrogée par Live Science, ces résultats sont d'autant plus intéressants que généralement les facteurs de risque pour le dysfonctionnement érectile sont liés au diabète (hypertension ou surpoids) mais pas au diabète en lui-même. Ainsi cette étude laisse supposer qu'en traitant le diabète de type 2 on pourrait guérir le dysfonctionnement érectile, explique Messer, espérant que des recherches plus approfondies sur le sujet aient lieu afin d'aboutir à des traitements.

Le diabète de type 2, qui représente 90 % des cas de diabète, survient généralement après 40 ans. Il est surtout dû à un état de résistance à l’insuline (hormone sécrétée par le pancréas permettant l’entrée du sucre dans les cellules) et à un surpoids. Des tests de glycémie permettent de le détecter. Non pris en charge, le diabète de type 2 peut entraîner de nombreuses complications. Outre le dysfonctionnement érectile, il peut provoquer des maladies cardiovasculaires, une perte de la vision irréversible ou encore une insuffisance rénale. Et malheureusement, cette maladie n’est pas sur le point de disparaître. En raison de l’augmentation de l’obésité aux quatre coins de la planète et du vieillissement de la population mondiale, la Fédération internationale du diabète prévoit une augmentation du nombre de diabétique colossale d’ici quelques années. On passerait ainsi de 285 millions en 2010 à 438 millions en 2030.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité