• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale sans tabac

OMS : le tabac tue la moitié des consommateurs

A l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, l'OMS appelle les pays à interdire toutes les formes de publicité en faveur du tabac. Le tabagisme tue presque six millions de personnes chaque année.

OMS : le tabac tue la moitié des consommateurs Campagne de l\'OMS à l\'occasion de la journée mondiale sans tabac

  • Publié le 31.05.2013 à 11h04
  • |
  • |
  • |
  • |


« Les gouvernements doivent avoir comme priorité absolue de mettre un terme à la manipulation éhontée à laquelle se livre l'industrie du tabac auprès des jeunes et des femmes, en particulier en vue de recruter la prochaine génération d'accros à la nicotine ». Avec cette phrase choc signée du Dr Margaret Chan, Directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé (Oms), le ton de la Journée mondiale sans tabac est donné. Le but cette année pour l'Oms, faire interdire toutes les formes de publicité en faveur du tabac, en vue de contribuer à réduire le nombre de consommateurs de tabac. Le tabagisme tue en effet la moitié des personnes qui en consomment. Au total, six millions de personnes en décèdent chaque année.

 

L'Organisation le rappelle, « ces interdictions sont l'un des moyens les plus efficaces de réduire la consommation de tabac ». La preuve, dans les pays qui ont déjà pris de telles mesures, celle-ci a baissé de 7% en moyenne. Et l'Oms de rajouter que « les études indiquent également qu'un tiers environ des jeunes qui essayent le tabac le font car ils ont été exposés à la publicité en faveur de ce produit ». Dans le monde, 78 % des jeunes âgés de 13 à 15 ans déclarent y être régulièrement confrontés.

Pourtant, le Dr Douglas Bettcher, Directeur du Département Oms Prévention des maladies non transmissibles, reconnaît que cette mesure à elle seule ne résoudra pas tous les problèmes. D'après lui, « l'industrie du tabac trouve toujours de nouvelles tactiques pour cibler les fumeurs potentiels ». Comment ? L'Oms l'explique.

« En offrant par exemple des cadeaux et en commercialisant des produits griffés, en particulier à l'intention des jeunes ». Mais aussi, « avec un marketing insidieux consistant à recruter des faiseurs de tendance chargés de faire jouer leur influence dans les cafés et les boîtes de nuit ». De plus, ces techniques sont visibles partout, ainsi Internet ne serait pas épargné, d'après l'Organisation, « l'industrie crée des applications pro-tabac pour smartphone ou organise des débats en ligne orchestrés par des salariés de sociétés du tabac se faisant passer pour de simples consommateurs ». Enfin, le Dr Douglas Bettcher évoque également d'autres procédés de l'industrie, toujours plus malicieux, notamment, « celui de placer leurs produits et marques dans des films et à la télévision, y compris dans la télé-réalité et les séries ».Le directeur conclut, « c'est pourquoi l'interdiction doit être complète pour être véritablement efficace. »

 

Mais, la bataille est loin d'être gagnée pour l'Oms. A l'heure actuelle, selon le Rapport 2012 sur les progrès mondiaux réalisés dans la mise en oeuvre de la Convention-Cadre de l'OMS pour la lutte antitabac, seulement 83 pays ont déjà indiqué avoir instauré interdiction globale de la publicité en faveur du tabac. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité