Publicité

QUESTION D'ACTU

Céréales

Diabète de type 2 : sauter le petit-déjeuner augmente le risque

Se priver du petit-déjeuner augmente le risque de diabète de type 2. On vous explique pourquoi. 

Diabète de type 2 : sauter le petit-déjeuner augmente le risque demaerre/iStock

  • Publié 29.12.2018 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Pour preuve, ne pas le prendre augmente d’un tiers les risques de développer un diabète de type 2, selon une nouvelle étude. Pire, plus le nombre de petits-déjeuners manqués augmente, plus le risque s’accroit. Cette conclusion est le résultat d’une étude allemande menée sur près de 100 000 personnes et qui a été publiée dans la revue The Journal of Nutrition.

Plus le nombre de petits-déjeuners manqués est important, plus le risque augmente

Les chercheurs ont analysé les résultats de six études précédentes explorant l'impact de l’alimentation sur le diabète. Au total, celles-ci ont concerné 96 175 personnes. Les résultats ont montré que manquer le petit-déjeuner accroît de 33% les risques de développer un diabète de type 2. Ce risque atteint 55% lorsque cinq petits-déjeuners sont sautés par semaine.

Sabrina Schlesinger, auteure principale de l’étude, estime qu’environ 30% de la population mondiale décide de se passer du petit-déjeuner. Parmi eux se trouvent notamment les personnes obèses et en surpoids, notent les chercheurs. "Elles croient, à tort, que cela réduira leur apport calorique global". De par leur masse corporelle plus importante, elles ont un risque accru de 22% de développer un diabète si elles manquent le petit-déjeuner.

Pas de petit-déjeuner, plus de grignotage et des repas plus copieux

Les chercheurs estiment que si le saut du petit-déjeuner conduit à une hausse du risque de développer un diabète, cela est dû au grignotage et à des repas plus caloriques le midi et le soir pour compenser. "Cela crée un pic de glucose et d'insuline, ce qui n'est pas bon pour le métabolisme et augmente le risque de diabète de type 2", précise Sabrina Schlesinger.

Si sauter le petit-déjeuner peut faire croire à une économie dans la prise de calories, cela aurait donc l’effet inverse. Victoria Taylor, diététicienne principale de la British Heart Foundation, déclare ainsi que "prendre un petit-déjeuner vous aidera à rester actif jusqu’à midi, vous empêchant d’atteindre des collations sucrées. Cela contribuera également à augmenter la variété de nutriments dans votre alimentation."

Privilégier les céréales et éviter le sucre le matin

Pour inverser la courbe, les chercheurs préconisent de prendre un petit déjeuner riche en céréales. Par ailleurs, ils conseillent de limiter la consommation de sucres qui fait augmenter la glycémie. Il faut ainsi éviter les sodas, desserts ou gâteaux ainsi que le pain, mais également les acides gras saturés tels que les œufs, la crème ou la viande grasse.

Ne pas manquer le petit-déjeuner est donc essentiel, mais pas seulement pour éviter de développer un diabète. En effet, prendre un petit-déjeuner complet, ajouté à un déjeuner moyen et à un dîner léger, favorise la perte de poids. De plus, chez les enfants, ne pas oublier le premier repas de la journée favoriserait l'apprentissage et augmenterait la réussite scolaire !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité