Publicité

QUESTION D'ACTU

Accident vasculaire cérébral

Epidémie : la grippe augmente le risque d'AVC

Alors que l'épidémie de grippe s'est installée en France, des chercheurs alertent sur le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) associé au virus. 

Epidémie : la grippe augmente le risque d'AVC yacobchuk / istock

  • Publié 01.02.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que la grippe sévit partout en France, de nouvelles recherches indiquent qu’attraper le virus augmente le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC). Dans une première étude, les scientifiques ont constaté que le fait d'avoir la grippe augmentait de 40% les risques d'avoir un AVC au cours des 15 prochains jours, et que ce danger menaçait les malades pendant un an. Les chercheurs soupçonnent que cela pourrait être dû à une inflammation causée par l'infection, mais rien n’est sûr pour le moment.

Déchirement des artères cervicales

Ces conclusions se basent sur une cohorte de 30 912 personnes âgées ayant eu un AVC. "Nous avons constaté que l'association entre la grippe et les accidents vasculaires cérébraux était similaire entre les personnes vivant en milieu rural et urbain, ainsi qu'entre les hommes et les femmes", détaille Amelia K, directrice de l’étude et épidémiologiste.

Dans une deuxième étude, l’équipe a constaté un risque accru de déchirement des artères cervicales dans le mois suivant la grippe. Cette dissection est l'une des principales causes d'accident ischémique cérébral (des "petits" AVC, NDLR) chez les patients âgés de 15 à 45 ans. Les chercheurs ont cette fois examiné 3 861 cas (âge moyen : 52 ans) de premier déchirement des artères cervicales.

Les hospitalisations touchent plus les personnes âgées

Selon Santé Publique France, toute les régions de France sont actuellement touchées par l’épidémie de grippe. La proportion des hospitalisations est de 12%, un taux relativement stable par rapport à celui de la semaine dernière (13%). Les passages aux urgences concernent principalement les enfants de moins de 5 ans (32%) et les 5-14 ans (23%). Les hospitalisations touchent plus les personnes âgées (39%) et les enfants de moins de 5 ans (20%).

S’il est désormais trop tard pour se faire vacciner, quelques mesures simples permettent d’éviter d’attraper le virus, comme aérer ses espaces intérieurs au moins 10 minutes par jour, se laver les mains régulièrement et éviter tout contact avec les personnes malades.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité