Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque cardiovasculaire

Rhume : des médicaments en automédication font courir des risques

Certains médicaments anti-rhume contiennent des vasoconstricteurs qui font courir un risque d’accidents cardiovasculaire, en particulier en cas d’hypertension artérielle ou d’antécédents cardiovasculaires.

Rhume : des médicaments en automédication font courir des risques gpointstudio/istock

  • Publié 01.02.2019 à 22h18
  • |
  • |
  • |
  • |


Des médicaments anti-rhume, disponibles sans ordonnance car figurant parmi les produits d'automédication, contiennent pourtant des vasoconstricteurs qui rétrécissent les vaisseaux sanguins et sont potentiellement dangereux pour certains malades.

Actifed, Humex, Fervex jour et nuit et Dolirhume sont des médicaments anti-rhume qui sont disponibles sans ordonnance et c’est un problème en cas de problèmes cardiaques ou d'hypertension artérielle selon la revue Prescrire. Ces médicaments anti-rhume parmi les plus vendus n'auraient ainsi pas leur place en automédication car leur risque d'effets indésirables serait trop important au regard du bénéfice espéré.

Des mélanges de plusieurs molécules

La plupart des médicaments anti-rhume contiennent du paracétamol afin de faire baisser les douleurs ou la fièvre, mais celui-ci s’associe le plus souvent à d'autres principes actifs, comme des vasoconstricteurs décongestionnants, des antihistaminiques et des anti-inflammatoires. 

Les médicaments anti-rhume mélangent ainsi trois, voire quatre molécules différentes, et c’est déjà un problème car, plus on mélange des substances actives, plus les risques d’effets indésirables sont importants.

Les risques des vasoconstricteurs

Mais surtout, certains médicaments anti-rhume contiennent des vasoconstricteurs qui rétrécissent les artères et dont les dangers potentiels font s’interroger sur leur place en automédication.

En effet, les vasoconstricteurs (chlorhydrate de pseudoéphédrine et naphazoline) peuvent être à l’origine d’une hypertension artérielle et d’accidents cardiovasculaires ou neurologiques tels qu’une angine de poitrine, des convulsions, voire parfois même un accident vasculaire cérébral. Ce type de médicament peut également provoquer des crises de glaucome ou des rétentions d'urines.

Des bénéfices douteux

Egalement souvent associés dans ces mélanges anti-rhume, les antihistaminiques qui peuvent pour leur part être responsables de somnolence au volant. Quant aux anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène, le bénéfice par rapport au paracétamol serait extrêmement limité selon les résultats d'une étude qui avait été publiée dans le British Medical Journal.

D'après cette étude, la prise d’ibuprofène associé au paracétamol ou d’ibuprofène seul serait inutile au cours les rhumes et les infections respiratoires. Il pourrait même y avoir une interférence de l’ibuprofène avec les défenses immunitaires, à l’origine d’un retard de la guérison chez plus de 50% des malades. Le seul bénéfice potentiel serait l’allongement de la durée d’action de l’effet contre la fièvre de l’ibuprofène par rapport au paracétamol.

Des produits anti-rhume contiennent des vasoconstricteurs qui font courir un risque d’accident cardiovasculaire. Leur publicité est interdite depuis 2018 mais ils n’ont pas été retirés du marché. Il faut demander un conseil au pharmacien et ne pas hésiter à consulter le site du Ministère de la santé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité