Publicité

QUESTION D'ACTU

Soins de santé

Elisabeth Quin parle de son glaucome : plus de 400 000 personnes ignorent qu'elles en ont un

Atteinte d'un glaucome, l'animatrice de France 5 Elisabeth Quin s'est confiée sur sa peur de devenir aveugle. Quels sont les symptômes de cette maladie silencieuse ?

Elisabeth Quin parle de son glaucome : plus de 400 000 personnes ignorent qu'elles en ont un mingazitdinov /istock

  • Publié 11.02.2019 à 08h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Atteinte d'un glaucome, Elisabeth Quin s'est confiée sur sa peur de perdre la vue dans un livre autobiographique, ainsi que dans les médias. En témoignant publiquement, l'animatrice de France 5 espère mieux faire connaître cette maladie silencieuse dont sont atteints entre 400 000 et 500 000 personnes sans le savoir. 

Qu'est-ce qu'un glaucome ? 

Le glaucome est une maladie grave de la vision qui, en provoquant une destruction lente du nerf optique, peut provoquer la perte totale de la vue. Elle est asymptomatique, ce qui signifie que la personne malade ne ressent ni douleur, ni baisse de l’acuité visuelle. Les deux yeux ne sont pas toujours atteints de la même façon, et l’un peu compenser l’autre, ce qui est un facteur supplémentaire de diagnostic tardif. "A ce jour, des traitements permettent de stopper son évolution mais ils ne permettent pas de restaurer la vision lorsque la maladie est déjà évoluée", détaille l'Inserm. Le glaucome est la première cause de cécité en France, devant la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Quelles sont les causes du glaucome ?

Plusieurs facteurs semblent favoriser cette maladie du nerf optique : l’augmentation de la pression intraoculaire au-delà de 21 mm Hg est le principal facteur. Cependant, toutes les hypertonies (ou hypertensions) oculaires n’entraînent pas un glaucome et inversement. Il existe des glaucomes avec une pression intraoculaire dans les limites de la normalité. L’âge est également à prendre en compte puisque le glaucome survient en général à partir de 45 ans et sa fréquence augmente avec l’âge. Une personne sur cinq a un glaucome après 70 ans. De même, une très forte myopie et lhérédité sont des facteurs de risque : environ 30% des glaucomes ont un caractère héréditaire. Le dépistage doit donc être renforcé dans les familles présentant des antécédents de glaucome.

Comment savoir si l'on est atteint ?

En dehors du glaucome par fermeture de l’angle (où les douleurs des yeux s’associent à leur dureté lors de la palpation et à une baisse de l’acuité visuelle rapidement évolutive) le glaucome à angle ouvert évolue le plus souvent silencieusement. La gêne visuelle ou les douleurs de l'œil n’apparaissent donc que tardivement. C’est pourquoi son diagnostic est souvent posé lors d’un examen ophtalmologique pour un autre motif (myopie, presbytie...).

A ce jour, des traitements permettent de stopper son évolution, mais ils ne permettent pas de restaurer la vision lorsque la maladie est déjà évoluée. Le dépistage précoce du glaucome est donc primordial. La maladie doit donc être dépistée lors d'examens de suivi chez une personne ayant des facteurs de prédispositions au glaucome : âge supérieur 45 ans, antécédents familiaux de glaucome, très forte myopie, hypertension artérielle, diabète, apnée du sommeil ou prise prolongée de corticoïdes. 

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il faut consulter un médecin en urgence, au mieux un ophtalmologue, en cas de douleurs des yeux s’associant à la dureté des globes oculaires lors de la palpation et à une baisse de l’acuité visuelle rapidement évolutive.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité