Publicité

QUESTION D'ACTU

Bilinguisme

Parler une langue étrangère modifie le fonctionnement de notre cerveau

La synchronisation cérébrale ne serait pas la même selon le langage utilisé.

Parler une langue étrangère modifie le fonctionnement de notre cerveau DMEPhotography/ISTOCK

  • Publié 16.02.2019 à 09h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Apprendre des langues, c’est bon pour le cerveau ! Mais comment cet organe se comporte lorsque nous utilisons une langue étrangère ? D’après une recherche récente, la synchronisation cérébrale ne serait pas la même selon le langage utilisé. Menée au sein du Centre basque sur la cognition, le cerveau et le langage (BCBL), cette étude est la première à constater une connexion différente des cerveaux selon la langue parlée. 

Des résultats obtenus grâce aux ondes cérébrales 

En 2017, l’équipe de recherche a déjà étudié le phénomène de synchronisation des cerveaux sur des volontaires parlant la même langue. Pour cette nouvelle étude, ils ont recruté 60 personnes, qui ne se connaissaient pas et qui ont été regroupées par paire. Séparées par un écran, elles ont tenu une conversation déjà écrite pour elles, qui alternait entre langue maternelle et langue étrangère. Pendant tous ces échanges, les scientifiques ont réalisé des électroencéphalogrammes pour étudier l’activité cérébrale. Lorsque les deux personnes parlaient leur langue natale, leurs ondes cérébrales s’alignaient d’une certaine manière, mais cette synchronisation différait lorsqu’elles utilisaient une langue étrangère. 

Une manière de mieux comprendre autrui 

"Les cerveaux de deux personnes parlant une langue étrangère établissent une liaison neuronale différente (…) afin de comprendre leur interlocuteur", détaille Alejandro Perez, l’un des auteurs de cette recherche. Les causes précises de ce phénomène demeurent mystérieuses, mais pour les chercheurs, cela serait probablement lié aux stratégies d’attention. Ces dernières sont des outils qui permettent à deux personnes de se comprendre et de communiquer. Lorsque l’on parle notre langue natale, notre attention est concentrée sur les phrases et leur sens global. A l’inverse, échanger dans une langue étrangère déplace notre attention sur les sons et les mots. Maîtriser un autre langage permettrait de stimuler le cerveau en mobilisant des processus différents.

En 2014, des chercheurs ont constaté que les personnes capables de parler plusieurs langues avaient de meilleures capacités cognitives que les autres. Ces bénéfices s’observent aussi bien chez des personnes bilingues depuis l’enfance, que chez celles ayant appris une seconde langue à l’âge adulte. A vos manuels ! 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité