Publicité

QUESTION D'ACTU

Soigner les tumeurs

Cancer : l’immunothérapie a des effets positifs durables pour 25% des patients

L'immunothérapie comprend plusieurs molécules, dont certaines peuvent être associées et traitement permet de booster le système immunitaire pour qu’il s’attaque aux cellules cancéreuses. 

Cancer : l’immunothérapie a des effets positifs durables pour 25% des patients luchschen/ISTOCK

  • Publié 16.02.2019 à 19h45
  • |
  • |
  • |
  • |


382 000 nouveaux cas de cancer ont été détectés en France en 2018 d’après l’Institut national du cancer. Les recherches scientifiques s’accumulent sur la maladie et les pistes de traitement évoluent, avec des techniques comme l’immunothérapie.

Une analyse réalisée par l’Institut Curie montre que cette méthode a des résultats durables pour 25 % des patients. 

Booster le système immunitaire 

L’immunothérapie consiste à stimuler le système immunitaire pour qu’il s’attaque aux cellules cancéreuses. Dans cette étude, publiée dans JCO Precision Oncology, les chercheurs ont compilé et analysé les résultats de 19 recherches internationales menées sur 11 640 patients. Entre 12 et 39 % des personnes soignées par immunothérapie ont une réponse durable au traitement, soit une moyenne d’un quart.

Les scientifiques parlent de réponse durable lorsque la durée de survie sans progression du cancer est trop fois plus longue que la durée de survie médiane sans progression du cancer pour la totalité des patients. Dans le cas des traitements par chimiothérapie ou thérapie ciblée, le taux de réponse durable est de 11 %.

Les chercheurs ont également constaté que 30 % des patients soignés par immunothérapie ont eu une durée de survie deux fois plus importante que la moyenne, alors que pour les autres traitements, ce taux est de 23 %. 

Une étude sur tous les types de cancer 

L’un des autres enseignements de cette recherche concerne l’efficacité de l’immunothérapie en fonction du stade du cancer : plus le traitement est donné tôt, plus la probabilité d’avoir une réponse prolongée est forte. Pour les chercheurs, cela confirme l’intérêt de prescrire ces médicaments à des stades précoces de la maladie.

Ces résultats seraient valables quelque soit le type de cancer. Ces résultats prometteurs ne seront peut-être pas les seuls, les recherches se poursuivent à travers le monde. A l’Institut Curie, premier centre d’immunothérapie créé en France, 30 essais cliniques sur cette technique sont en cours.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité