Publicité

QUESTION D'ACTU

Edulcorants chimiques

Attention, les boissons light augmentent le risque d'AVC

Consommer des boissons light tous les jours augmente considérablement le risque de faire un accident vasculaire cérébral (AVC). 

Attention, les boissons light augmentent le risque d'AVC esinesra / istock

  • Publié 18.02.2019 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


De toutes les boissons, l’eau est la seule à boire sans modération. Chez les femmes ménopausées, la consommation de boissons light vient par exemple d’être associée par des chercheurs à une augmentation du risque d'AVC. On parle ici de liquides comprenant des édulcorants chimiques.

16% plus de risques de mourir

Comparativement aux femmes qui buvaient des boissons light moins d'une fois par semaine, celles qui consommaient deux boissons allégées en sucre ou plus par jour étaient 23% plus susceptibles d'avoir un AVC, 29% plus à même de développer une maladie cardiaque et avaient 16% plus de risques de mourir (toutes causes confondues).

"De nombreuses personnes bien intentionnées, en particulier celles qui sont en surpoids ou obèses, boivent des sodas light pour réduire les apports caloriques de leur alimentation. Mais nos recherches indiquent que ces boissons ne sont pas inoffensives", note Yasmin Mossavar-Rahmani, directeur de l'étude et professeur d’épidémiologie clinique à New York.

Sensation de faim

Son équipe a analysé des données de 81 714 femmes ménopausées, âgées de 50 à 79 ans. Leur consommation de boissons allégées en sucre (soda, jus de fruits, laits, ect…) et leur état de santé ont été suivis pendant presque 12 ans. Faute de renseignements assez précis, "nous ne savons pas précisément aujourd’hui quels édulcorants artificiels peuvent être nocifs ", déplore Yasmin Mossavar-Rahmani.

Les édulcorants (aspartame, stevia) sont aussi responsables du développement de la maladie d’Alzheimer et de l’aggravation des symptômes de la maladie de Crohn, pour ceux qui en souffrent. Ces substances chimiques augmentent par ailleurs la sensation de faim et poussent le consommateur vers les produits les plus gras et les plus sucrés. Enfin, elles perturbent gravement la flore intestinale.  

Séquelles physiques

Un accident vasculaire cérébral (AVC), également appelé "attaque cérébrale", est une perte soudaine de la fonction d’une partie du cerveau, provoquée par un arrêt brutal de la circulation sanguine à l'intérieur d’une artère. La gravité de l'AVC va dépendre de la localisation et de l'étendue des zones cérébrales touchées. En effet, chaque zone du cerveau est spécialisée (motricité, parole, vision…). Un accident localisé va donc supprimer une fonction en partie, ou en totalité, ce qui explique pourquoi une personne peut garder des séquelles physiques d'un AVC (paralysie d'une partie du corps ou du visage, diminution ou disparition de la vision, problèmes d'élocution...). 

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près de 5 millions de personnes dans le monde meurent d'AVC chaque année et 15 millions sont victimes d'AVC non fatals. En France, on estime qu'entre 120 000 et 130 000 personnes sont touchées chaque année. Mais grâce à des dispositifs plus efficaces, la mortalité liée aux accidents vasculaires cérébraux a baissé de 15% au sein de l’Hexagone.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité