Publicité

QUESTION D'ACTU

Radical

Pinterest bloque les recherches sur les vaccins pour contrer les fake news

Afin de mettre fin à la propagation de contenus anti-vaccination sur son réseau, Pinterest a décidé de les bloquer. Mais ce faisant, l'entreprise a également interdit les posts sérieux sur le sujet. 

Pinterest bloque les recherches sur les vaccins pour contrer les fake news   juststock/iStock

  • Publié 24.02.2019 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que l’Europe est actuellement en proie à une épidémie de rougeole, le mouvement anti-vaccins prend de plus en plus d’ampleur en Occident. A tel point que l’OMS a dénoncé cette tendance comme l’une des dix plus dangereuses menaces pour la santé de l’année. Et bien évidemment, c’est surtout sur Internet que se répand cette propagande faite de rumeurs plus folles les unes que les autres. C’est pourquoi le réseau de partages d’images Pinterest a décidé de bloquer les contenus indiquant que les vaccins étaient dangereux. Problème : au lieu de réussir à filtrer efficacement, le site a bloqué tous les posts évoquant la vaccination, de près ou de loin.

Peaufiner une image responsable auprès du grand public

Pourquoi prendre une telle décision maintenant ? Le réseau, qui compte plus de 250 millions d’utilisateurs actifs par mois, se prépare à rentrer en Bourse au mois d’avril. Aussi, il s’agit désormais de peaufiner une image responsable auprès du grand public pour séduire de potentiels actionnaires. "Pour l’heure, bloquer les résultats sur les vaccins est une solution temporaire pour empêcher les gens de tomber sur des informations infondées", explique Jamie Favazza, porte-parole de l’entreprise, expliquant que Pinterest travaillait actuellement avec des experts afin de développer une approche à plus long terme.

Si ce genre de contenus se propagent également sur d’autres réseaux, Pinterest est le seul pour l’heure à avoir choisi une solution aussi radicale. La semaine dernière, le député démocrate Adam B.Schiff a écrit une lettre à Mark Zuckerbeg afin de lui demander de prendre des mesures afin que les informations anti-vaccins circulant sur son réseau social ne soient plus recommandées aux utilisateurs de Facebook. A la suite de quoi l'entreprise a annoncé vouloir supprimer ces contenus dans les résultats de recherche. Il s’agirait également de mettre en valeur les informations vérifiées.

YouTube interdit aux contenus anti-vaccins d’afficher des publicités

Dans la même logique, Adam B.Schiff a également écrit à Sundar Pichai, le directeur exécutif de Google qui détient Youtube. Le site de partage de vidéos a alors annoncé qu’il avait commencé à filtrer fin 2017 les contenus de manière plus sérieuse pour les gens qui cherchaient des vidéos sur les vaccins et que l’algorithme de recherche se peaufinait au fil du temps.

"Nous avons une politique stricte qui guide à quelles vidéos nous permettons d’afficher des publicités et les vidéos qui montrent des contenus anti-vaccins n’en font pas partie", a également expliqué un porte parole de YouTube vendredi 21 février. "Nous renforçons vigoureusement cette politique et si nous découvrons une vidéo qui la contourne, nous retirons la publicité immédiatement".

Malgré les évidences scientifiques prouvant que les vaccins sont efficaces et sûrs, de nombreuses personnes les refusent toujours, que ce soit pour leur coût, des raisons morales ou religieuses ou parce qu’elles pensent que cela pourrait les rendre autistes. Moyennant quoi la rougeole a pu réapparaitre en Europe et tuer 72 personnes depuis 2017, dont des enfants. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité