Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé des femmes

Une ménopause difficile double le risque de douleurs chroniques

Les femmes qui ont le plus de symptômes de la ménopause sont aussi celles qui ont le plus de douleurs chroniques.  

Une ménopause difficile double le risque de douleurs chroniques Victor_69 / istock.

  • Publié 07.03.2019 à 13h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Les femmes que la ménopause affecte lourdement ont plus de risques de souffrir de douleur chronique, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Menopause.

La ménopause survient en général entre 45 et 55 ans. C’est un phénomène naturel qui correspond à l'arrêt de la période reproductive de la femme. Elle est liée à la fin des cycles menstruels lors de l'arrêt de la sécrétion d'œstrogènes et de progestérone par les ovaires. Plus ou moins intenses, les symptômes de cette évolution physique peuvent être les suivants : bouffées de chaleur; sueurs nocturnes; palpitations; troubles du sommeil; crises d’angoisse; difficulté de concentration; fatigue; irritabilité; pertes de mémoire; sautes d’humeur; douleurs articulaires et des changements dans la santé oculaire et buccale.

Essai à grande échelle

Dans cet essai à grande échelle menée auprès de 200 000 anciennes combattantes âgées de 45 à 64 ans, les chercheurs ont émis l'hypothèse que même après avoir tenu compte de l'âge et d'autres facteurs de risque connus, les symptômes de la ménopause seraient associés à une probabilité accrue de douleur chronique et de morbidité due à cette affliction. Et ils ont vu juste, puisque la cohorte a montré que les femmes dont les symptômes de la ménopause sont plus lourds sont deux fois plus vulnérables à la douleur chronique.

Dans cet échantillon national, 26% des femmes avaient des symptômes de ménopause, 52% déclaraient avoir des douleurs chroniques et 22% avait été diagnostiquées comme telles. "Dans les analyses multivariables, les femmes ayant des symptômes de la ménopause présentaient une probabilité presque double de douleur chronique et plusieurs diagnostics de douleur chronique", écrivent les auteurs.

Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir de douleurs chroniques

"L'évolution des niveaux d'hormones au moment de la ménopause a des interactions complexes avec la modulation de la douleur et la sensibilité des femmes, et peut être associée à une plus forte probabilité à avoir mal quelque part", explique la Dre JoAnn Pinkerton, directrice générale du NAMS. "Cette étude prouve que les symptômes de la ménopause peuvent aussi être liés à des douleurs chroniques", conclut-elle.
 
On ne sait pas encore bien pourquoi, mais les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir de douleurs chroniques courantes comme les maux de dos, la fibromyalgie, l'arthrite ou l'ostéoarthrose. Celles qui en sont atteintes ont par ailleurs des niveaux de douleur et de handicap associés plus importants que leurs homologues masculins.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité