Publicité

QUESTION D'ACTU

Drame

Onze bébés décédés dans une maternité de Tunis : le ministre de la Santé demissionne

Des enquêtes ont été ouvertes après le décés de onze bébés entre le 7 et le 8 mars dans la maternité d'un complexe hospitalier de Tunis. Un drame qui a entraîné la démission du ministre de la Santé.

Onze bébés décédés dans une maternité de Tunis : le ministre de la Santé demissionne

  • Publié 10.03.2019 à 10h40
  • |
  • Mise à jour le 10.03.2019 à 22h00
  • |
  • |
  • |


Onze nouveaux-nés sont décédés entre le 7 et le 8 mars à la maternité "La Rabta" qui fait partie d'un important complexe hospitalier de la capitale tunisienne. "Les éléments de l’enquête en cours s’orientent vers une infection nosocomiale sévère, dont le point de départ est un produit d’alimentation parentérale ", c’est-à-dire administré par sonde gastrique, a indiqué la société tunisienne de pédiatrie dans un communiqué. Le ministère de la Santé a indiqué dans un communiqué le 9 mars au soir que les décès ont "probablement" été causés par un "choc septique" dû à une infection du sang.

Le ministre tunisien de la Santé, Abderraouf Chérif, a démissionné après le tollé provoqué par ces décès. 

« Je ne sais pas comment il est mort, je n’ai pas eu d’explications », raconte un homme sur une chaîne de télévision tunisienne, samedi 9 mars, selon le journal Le Monde qui explique qu'il a dû payer 560 dinars (environ 164 euros) pour pouvoir sortir le corps de son enfant de l’établissement. 

La société tunisienne de pédiatrie a appelé "les autorités à faire toute la lumière" sur les faits et rappelé "les conditions précaires dans lesquelles exercent les professionnels de santé et l’urgence de prendre des décisions pour sauver l’hôpital public". Une enquête médicale a été ouverte, a précisé un porte-parole du ministère. Cette enquête interne vise aussi à vérifier l’organisation du service concerné en matière d’hygiène et de gestion de sa pharmacie.

Et une autre enquête, judiciaire cette fois, a été ouverte pour déterminer les responsabiltés dans ces onze décés de nouveaux-nés.

"Des mesures de prévention et de traitement ont été prises afin d'éviter d'autres victimes", souligne un communiqué du ministère de la Santé tunisien. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité