Publicité

QUESTION D'ACTU

Fait divers

Pénoplastie : un milliardaire meurt pendant une opération d'élargissement du pénis

Un milliardaire belgo-israélien de 65 ans est décédé début mars d'une crise cardiaque alors qu'il subissait une opération d'élargissement du pénis dans une clinique parisienne. Le parquet de la capitale a ouvert une enquête et mis en examen la médecin en charge de la pénoplastie. 

Pénoplastie : un milliardaire meurt pendant une opération d'élargissement du pénis faustasyan/iStock

  • Publié 17.03.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà une manière pour le moins insolite de passer l’arme à gauche. Un milliardaire belgo-israélien âgé de 65 ans est mort début mars d’une crise cardiaque lors d’une opération d’élargissement du pénis à Paris. Le parquet de la capitale a ouvert une information judiciaire et la médecin en charge de la pénoplastie a été mise en examen pour homicide involontaire.

Alors qu’Ehud Arye Laniado, diamantaire reconnu de la profession, se rendait au centre de chirurgie esthétique Saint-Honoré-Ponthieu (8ème arrondissement parisien) pour une pénoplastie, il a été pris d’un malaise après une injection au niveau de son sexe. Il est décédé d’un arrêt cardio-respiratoire peu de temps après en salle d’opération.

C’est Omega Diamonds, l’entreprise d'Ehud Arye Laniado qui a annoncé au grand public le mort de son propriétaire et fondateur dans un communiqué.  "Adieu à un homme d’affaires visionnaire. C’est avec un grand chagrin que nous confirmons que notre fondateur Ehud Arye Laniado s’est éteint. Après avoir vécu une vie exceptionnelle, Ehud sera ramené chez lui, en Israël, la terre sera le lieu de son repos éternel. Il sera regretté par tous", était-il écrit.

Une heure avant d’appeler les secours

L’opération ayant eu lieu dans des conditions étranges (après l’heure officielle de fermeture de la clinique, notamment), le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une information judiciaire. L’enquête a été confiée à un juge d’instruction. Ce dernier a saisi la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP). Après autopsie, les enquêteurs ont décidé d’écarter l’injection comme responsable immédiate des causes de la mort.  "Il n'y a pas de lien entre la piqûre sous la peau du pénis et l'arrêt cardio-respiratoire qui a entraîné la mort du client de ce centre", explique une source proche de l'enquête citée par Le Point.

La médecin responsable de l’opération a toutefois été placée sous contrôle judiciaire et mise en examen pour homicide involontaire, non assistance à personne en danger et exercice illégal de la profession de médecin. En effet, si elle travaillait depuis plusieurs années au centre Saint-Honoré Ponthieu, elle n’est pas régulièrement inscrite à l’Ordre des médecins en France et dispose de diplômes obtenus à l’étranger.

Par ailleurs, les enquêteurs ont des doutes sur les techniques de secours mises en place lors du malaise du patient : la praticienne a mis une heure à pratiquer un massage cardiaque par elle-même avant de ce décider à appeler les secours. "Ma cliente conteste toute responsabilité dans le décès du patient. Non seulement concernant les soins administrés mais également au sujet de la gestion de son malaise", a déclaré son avocate au Point.

Enfin, selon les policiers locaux, le gérant de l’établissement serait venu constater avant d’immédiatement repartir. Il se serait présenté plus tard au commissariat. D’après Le Point, cette enquête est également l’occasion de se pencher sur les intérêts financiers croisée de la famille qui gère le centre le centre Saint-Honoré-Ponthieu.

Qu'est-ce que la pénoplastie ? 

La pénoplastie ou phalloplastie vise à augmenter la taille de la verge, en longueur ou en circonférence. Ainsi, dans le détail, il existe deux sortes d’opérations : la pénoplastie d’élargissement, également appelée lipopénostructure et celle d’allongement. Alors que la première consiste à injecter de la graisse sous la peau du penis, la seconde se fait par la libération du ligament suspenseur de la verge qui la relie à l’os du pubis est surtout effective sur la verge au repos. Les deux interventions peuvent avoir lieu séparément ou en même temps. Le gland, quant à lui, ne peut pas être modifié par cette chirurgie. Pour une augmentation, il existe des injections d’acide hyaluronique.

D’après un dossier réalisé par L’Express sur le sujet, la pénoplastie est surtout pratiquée par les hommes possédant un pénis dans la "moyenne". Dans l’Hexagone, cette dernière est estimée à 13,12 centimètres en érection. "En 2016, les hommes étaient un peu de plus de 8400 à subir une opération de chirurgie intime masculine, dont 513 en France", précise au quotidien le Dr Gilbert Vitale, chirurgien plasticien président de la Société française des chirurgiens esthétiques plasticiens, rappelant au passage que cette intervention n’améliore en rien les fonctions érectiles ou les performances sexuelles.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité