Publicité

QUESTION D'ACTU

Troubles du Spectre Autistique (TSA)

Glyphosate : l'exposition des bébés aux pesticides associée à l'autisme

L’exposition du fœtus à des pesticides courants (dont le glyphosate) pendant la grossesse, et du nouveau-né la première année de vie, vient d'être associée à un sur-risque d’autisme, en particulier de sa forme la plus grave.

Glyphosate : l'exposition des bébés aux pesticides associée à l'autisme alffoto / istock.

  • Publié 21.03.2019 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'exposition aux pesticides agricoles avant la naissance et au cours de la première année de vie est associée à un risque d’autisme, selon une nouvelle étude publiée dans le BMJ. De précédentes données avaient déjà suggéré que les pesticides pouvaient affecter le développement du cerveau. Cependant, les recherches portant sur l'exposition aux pesticides des enfants dans le monde réel sont rares.

11 pesticides couramment utilisés

Des chercheurs californiens ont donc utilisé les dossiers médicaux de 2 961 patients ayant été diagnostiqués autistes - dont 445 atteints d'une déficience intellectuelle - et 35 370 personnes saines de la même année de naissance et du même sexe. Tous les membres de la cohorte sont nés entre 1998 et 2010 dans une vallée du centre de la Californie, une région très agricole.   

L’exposition prénatale et infantile à 11 pesticides couramment utilisés dans cette zone géographique a ensuite été évaluée. Les chercheurs ont alors constaté une légère augmentation du risque d’autisme chez les enfants exposés avant et après la naissance à plusieurs pesticides, comme le glyphosate, le chlorpyrifos, le diazinon, le malathion, la perméthrine, la bifenthrine et le bromure de méthyle.  Cette association était plus forte chez les personnes atteintes d’autisme et de déficience intellectuelle, ce qui représente l'extrémité la plus grave du spectre autistique.

Nécessité d'éviter l'exposition prénatale et infantile aux pesticides

Pour les scientifiques, leur étude est de loin, à ce jour, la plus importante jamais effectué sur le sujet, et leurs résultats viennent étayer des travaux antérieurs dans ce domaine. "Nos résultats indiquent que le risque d’autisme peut augmenter avec l'exposition prénatale et infantile à plusieurs pesticides courants, qui ont eu un impact sur le développement neurologique" des enfants, écrivent-ils. Leurs conclusions "appuient la nécessité d'éviter l'exposition prénatale et infantile aux pesticides pour protéger le cerveau de l'enfant en développement".

Difficiles à diagnostiquer, les "Troubles du Spectre Autistique" (ou "TSA")  sont caractérisés par des altérations qualitatives des interactions sociales, des problèmes de communication (langage et communication non verbale), ainsi que par des troubles du comportement correspondant à un répertoire d’intérêts et d’activités restreint, stéréotypé et répétitif. Le handicap associé est variable, allant de léger à sévère. Il est presque toujours associé à des difficultés d’apprentissage.

"Epidémie"

Ces dernières années, la fréquence de l’autisme augmente de façon continue dans le monde entier. Depuis les années 2000, elle est passée de 5 enfants pour 10 000 à un enfant sur 100, au point que certains spécialistes parlent d’une "épidémie". En France, l’autisme est diagnostiqué en moyenne entre 3 et 5 ans, soit trop tardivement, selon la Haute Autorité de Santé. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité