Publicité

QUESTION D'ACTU

Propofol

Un médicament pour réduire l’intensité des souvenirs traumatiques

Le propofol, un anesthésiant, permettrait de réduire l’impact des souvenirs douloureux sur la mémoire. 

Un médicament pour réduire l’intensité des souvenirs traumatiques okskaz/istock

  • Publié 24.03.2019 à 09h06
  • |
  • |
  • |
  • |


La science sera peut-être bientôt capable de chasser nos mauvais souvenirs. Des chercheurs sont parvenus à réduire l’impact de souvenirs traumatiques grâce au propofol. Ils publient les conclusions de leurs recherches dans Science Advances.

Réactiver puis neutraliser le souvenir 

50 participants ont été recrutés pour cette étude. Les chercheurs leur ont fait visionner deux diaporamas, dont le contenu provoquait des émotions négatives. Une semaine après, ils sont revenus et ont visionné la première diapositive de l’un des deux diaporamas. Les scientifiques leur ont ensuite posé plusieurs questions, dès que les participants commençaient à repenser aux souvenirs négatifs, ils recevaient une dose d’un anesthésiant, le propofol. Après l’injection, les participant ont répondu à un test pour évaluer leur souvenir des deux diaporamas visionnés au départ de l’expérience. Une partie du groupe a fait ce test immédiatement après avoir reçu du propofol, l’autre partie y a répondu 24 heures après.  

Les résultats de l’expérience sont concluants : 24 heures après son administration, le propofol permet de perturber la reconstruction d’un souvenir traumatique dans la mémoire. Le souvenir ne disparaît pas, mais il est plus faible et donc moins traumatique. 

Le propranolol pour soigner le stress post-traumatique 

Ces travaux font écho à ceux du docteur canadien Alain Brunet. Il s’intéresse depuis quelques années aux effets du propranolol sur la mémoire. En février, il a publié les conclusions de sa dernière recherche : elles montrent l’intérêt de ce bêta-bloquant pour atténuer la douleur associée à un souvenir traumatique. Le médicament est testé depuis les années 2000 pour soigner le stress post-traumatique, en France, il a été l'objet d'un essai clinique pour soigner les victimes des attentats du 13 novembre 2015. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité