Publicité

QUESTION D'ACTU

Tabagisme

Tabac : 1,6 million de fumeurs en moins

600 000 fumeurs se sont sevrés au cours du premier semestre 2018, ce qui s’ajoute à la baisse historique d’un million observée en 2017.

Tabac : 1,6 million de fumeurs en moins Diy13 / istock.

  • Publié 25.03.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les chiffres du tabagisme continuent de baisser en France. Avant la tenue dans l'après-midi d'un Comité interministériel consacré à la santé, Matignon a annoncé que le nombre de fumeurs quotidiens a baissé d'1,6 million depuis 2016.

Ce constat est plus particulièrement marqué chez les hommes de 18 à 24 ans

600 000 fumeurs se sont sevrés au cours du premier semestre 2018, ce qui s’ajoute à la baisse historique d’un million observée en 2017. En mai dernier, Santé Publique France annonçait que la France comptait désormais un million de fumeurs en moins, passant de 13,2 millions de consommateurs de tabac à 12,2 millions. La prévalence du tabagisme quotidien est tombé de 29,4% en 2016 à 26,9% en 2017, soit une baisse de 2,5 points. Ce constat est plus particulièrement marqué chez les hommes de 18 à 24 ans (44% en 2016 vs 35% en 2017) et chez les femmes de 55 à 64 ans (21% vs 18% en 2017).

L’augmentation progressive du prix du paquet jusqu'à 10 euros d'ici 2020, le remboursement des substituts nicotiniques par l'Assurance maladie et l’opération "Mois sans tabac" de novembre dernier seraient les principaux facteurs de cette diminution du nombre de fumeurs, selon les pouvoirs publics.

La première cause de mortalité évitable

78 000 décès par an sont causés par le tabagisme en France, ce qui en fait la première cause de mortalité évitable. Il peut être la cause de multiples cancers (poumon, gorge, bouche, lèvres, pancréas, reins, vessie, utérus, œsophage). Mais également de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, artérite des membres inférieurs, anévrismes, hypertension artérielle) et de troubles de l’érection.

D’autres pathologies ont un lien ou sont aggravées par le tabagisme : les gastrites, les ulcères gastro-duodénaux, le diabète de type II, l’hypercholestérolémie, l’hypertriglycéridémie, l’eczéma, le psoriasis, le lupus, les infections ORL (nez - gorge - oreilles) et dentaires, la cataracte et la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) pouvant aboutir à la cécité. Sans oublier la parodontite, maladie des gencives qui provoque le déchaussement et la perte des dents.

Disparités régionales

Les dernières données de Santé Publique France soulignent de fortes disparités régionales en terme de tabagisme. L’Ile-de-France et les Pays-de Loire sont les régions où l’on fume le moins en 2017, avec des prévalences respectives de 21,3% et de 23%. A l’inverse, dans quatre régions les prévalences sont plus élevées que dans le reste de la métropole : Paca (32,1%), Hauts-de-France (30,5%), Occitanie (30,3%) et Grand Est (30,1%).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité