Publicité

QUESTION D'ACTU

A coeur ouvert

Lymphome : Agathe Auproux rassure ses fans sur l'évolution de son cancer

Atteinte d'un lymphome, la chroniqueuse Agathe Auproux donne régulièrement de ses nouvelles à ses fans. Lors d'une session questions/réponses sur Instagram, elle s'est montrée plutôt rassurante. 

Lymphome : Agathe Auproux rassure ses fans sur l'évolution de son cancer Capture d'écran/Instagram@agatheauproux

  • Publié 31.03.2019 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


"Évidemment qu'il y a des jours plus difficiles que d'autres". Après avoir annoncé publiquement son cancer, Agathe Auproux a reçu de nombreux témoignages de soutien de la part d’internautes. Touchée par ces preuves d’affection, la chroniqueuse de Balance ton post ! sur C8 rassure très fréquemment ses fans sur les réseaux sociaux sur son état de santé. Vendredi 29 mars, elle a même organisé une session questions/réponses sur Instagram avec ses abonnés afin de les tenir informés qu’elle "continue le traitement et ça va bien".

"Besoin d’arrêter de mentir"

Lundi 11 mars, par nécessité "d’arrêter de faire semblant", Agathe Auproux, 27 ans, a annoncé être atteinte d’un lymphome sur Instagram. "Bon, je dois vous dire quelque chose. J’ai un cancer. Un lymphome exactement. Je suis en chimiothérapie depuis mi-décembre et pendant encore trois mois. Je suis souvent à l’hôpital, je suis très fatiguée, je perds mes cheveux, j’ai un cathéter que je déteste placé sous ma peau", avait ainsi déclaré la jeune femme à ses 600 000 abonnés. "J’avais juste besoin d’arrêter de mentir (…) Je fais un métier d’image et je pensais que ce serait plus facile de garder tout ça pour moi. C’était finalement devenu complètement schizophrénique et oppressant. C’est plus sain de l’assumer", expliquait-elle pour justifier sa démarche.

Depuis la publication de ce post choc, la jeune femme a reçu de nombreux messages de soutien, que ce soit de la part d’internautes anonymes ou de son boss Cyril Hanouna en direct de son émission. "Tous vos messages. C’est fou. À ceux qui me remercient de briser un tabou, d’avoir parlé publiquement : vos témoignages par milliers, sur vos combats, souvent bien plus durs que le mien, forcent le respect et l’admiration. Je suis tellement touchée pas vos mots, par votre résilience, par la vérité de ce que l’on partage aujourd’hui", a notamment réagi Agathe Auproux sur Instagram. Et d’ajouter, sur une note d’optimisme. "Je vous le répète, je vais bien. Le cancer, lui, pas vraiment mdr. Je pense fort à vous tous. Et on va continuer de rigoler ici. Evidemment. C’est primordial. Je ne m’attendais pas à tant de réactions. Ni à tant d’amour. Merci. Infiniment".

"Ca va mieux, je continue le traitement et ça va bien" 

Ce message n’ayant pas réussi à calmer l’inquiétude de ses fans, Agathe Auproux a décidé d’organiser une session de questions/réponses sur Instagram vendredi 29 mars.  "Ça va. Mais quand j'enlève les filtres, on voit que je suis quand même fatiguée. J'ai des moments d'extrême fatigue toute la journée. J'ai coupé mon téléphone et au lit. J'avais un peu de fièvre. Mais là ça va mieux, je continue le traitement et ça va bien", a-t-elle ainsi expliqué à un internaute avant de préciser qu’il lui restait "quelques séances de chimio d'ici la fin du mois de mai".

Agathe Auproux n’est pas la première star à se servir de sa notoriété pour mettre en lumière une maladie méconnue. Il y a quelques semaines, la chanteuse Lorie Pester a ainsi annoncé souffrir d’endométriose. Dans plusieurs témoignages, la jeune femme a décrit ses douleurs et a raconté son engagement pour légaliser la congélation d’ovocytes en France. Il y a deux ans, l’actrice américaine Shannen Doherty avait documenté son cancer du sein sur les réseaux sociaux afin de prendre le contrôle de la maladie autant que possible tandis, qu’un peu plus tôt Angelina Jolie s’était publiquement exprimée sur cette maladie à de nombreuses reprises afin d’inviter les femmes à se faire dépister.

Cancer du système lymphatique

Le cancer du système lymphatique, dont est atteinte d’Audrey Auproux, touche quant à lui 11 000 Français par an et est responsable de 5 000 décès dans le même laps de temps. Si la chroniqueuse est encore très jeune, cette maladie est plus fréquente chez les personnes âgées de 60 ans ou plus. Parmi les facteurs de risques connus du lymphome, la Société canadienne du cancer liste : "système immunitaire affaibli, troubles auto-immuns, certaines infections", ou encore "exposition au lindane (médicament qui sert à traiter les poux et la gale sarcoptique humaine)". Des antécédents familiaux de lymphome, l’obésité ou une exposition prononcée aux pesticides, à trichloroethylene ou à des produits chimiques sont également à prendre en compte.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité