Publicité

QUESTION D'ACTU

Famille recomposée

Comment vivre avec l'enfant de l'autre ?

À l'heure où les familles recomposées sont de plus en plus nombreuses, accepter l'enfant d'une union précédente n'est jamais évident.

Comment vivre avec l'enfant de l'autre ? LightFieldStudios / istock.

  • Publié 07.04.2019 à 10h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Lorsque les parents se séparent, dans plus de deux tiers des cas, les enfants restent avec leur mère. Pourtant, qu'ils soient en garde alternée ou exclusive, accepter leur présence c'est se confronter au passé de son conjoint.

Quelle est la responsabilité du nouveau conjoint ?

Légalement, le nouveau conjoint n'a aucun statut juridique vis-à-vis de l'enfant de son partenaire. En revanche, et il a des responsabilités et des devoirs envers lui lorsqu'il est présent au domicile.

C'est cette ambiguïté qui porte souvent à confusion et trouble le conjoint et les enfants dans les familles recomposées.

Comment trouver sa place ?

L'enfant peut voir l'arrivée du nouveau conjoint comme un intrus qui rompt l'intimité après la douleur de la séparation de ses parents. Plus ou moins consciemment, il peut chercher à mettre en échec cette nouvelle relation, espérant toujours que ses parents se remettent ensemble.

Les cadeaux et les sourires ne suffisent pas à trouver sa place. Le nouveau conjoint doit pouvoir à la fois faire preuve d'autorité mais aussi de respect vis-à-vis des parents de l’enfant, d'où toute l'ambiguïté de cette position particulière.

Comment éviter les conflits ?

Quelques règles permettent à chacun de trouver sa place pour vivre en meilleure harmonie :

·      Avoir une place légitime dans la maison avec ses propres affaires, autant pour le conjoint que l'enfant ;

·      Définir les règles de vie commune tous ensemble ;

·      Respecter le refus de l'enfant tout en lui demandant du respect en retour ;

·      Prendre le temps de s'apprivoiser l'un et l'autre.

Plus la situation est délicate et plus le dialogue est important avec le parent et l'enfant pour définir le rôle de chacun. Le nouveau conjoint doit se sentir suffisamment légitime pour sévir quand il le faut et faire preuve de tendresse s’il le ressent.

En savoir plus : "Les 50 règles d'or de la famille recomposée" de Emilie Devienne, Edition Les mini Larousse

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité