Publicité

QUESTION D'ACTU

Présentation par le siège

Grossesse : une échographie à 36 semaines permettrait d'anticiper certains risques liés à l'accouchement

Effectuer une échographie à 36 semaines de grossesse permettrait d'anticiper certains risques et complications.

Grossesse : une échographie à 36 semaines permettrait d'anticiper certains risques liés à l'accouchement gorodenkoff / istock

  • Publié 18.04.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Habituellement, le bébé se présente la tête en bas pour l’accouchement. Or, il arrive parfois qu’il présente ses fesses en bas. C’est ce que l’on appelle la présentation en siège. Néanmoins, si le bébé est assis en tailleur, on parle de siège complet et si ses jambes sont en extension vers le buste, de siège décomplété.

Généralement, la présentation par le siège est diagnostiquée au 8ème mois, grâce à la palpation de l’utérus. Ensuite la question du mode d’accouchement se pose, car si la mère accouche par voie basse, il existe des risques de complications : le bébé peut être asphyxié.

Éviter les urgences médicale et les décès

Des chercheurs britanniques, de l’Université de Cambridge et de l’Université d’East Anglia, estiment qu’effectuer une échographie supplémentaire, à 36 semaines de grossesse, permettrait d’éviter ces complications. Leur étude est publiée dans la revue PLOS Medicine.

Pour mener leur recherche, ils ont effectué une échographie à 36 semaines chez 3 879 femmes qui vivaient leur première grossesse. Le bébé se présentait par le siège chez 179 d'entre elles, soit dans 4,6% des cas. Or, dans plus de la moitié, cela n’avait pas été détecté auparavant. Ces femmes ont pu recourir à une tentative de retournement du bébé. En cas d’échec, une césarienne a été planifiée.

La possibilité de faire des économies

Parmi ces 179 femmes, aucune n’a choisi de tenter un accouchement par voie basse, en raison des complications possibles. "Nous estimons qu’un examen de routine au Royaume-Uni pourrait éviter environ 15 000 présentations par siège non diagnostiquées, plus de 4 000 césariennes d’urgence et entre 7 et 8 décès de bébés par an", déclare le Dr Ed Wilson, l’un des auteurs de l’étude. Toujours selon le Dr Ed Wilson, le coût de cette échographie supplémentaire s’élèverait à 12,90£. En évitant les complications médicales, cela permettrait aussi de faire des économies.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité