Publicité

QUESTION D'ACTU

Surpoids, obésité

Etats-Unis : la FDA approuve un médicament destiné à perdre du poids

Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) vient d’approuver la prescription par les médecins, d’un médicament pour aider à perdre du poids.

Etats-Unis : la FDA approuve un médicament destiné à perdre du poids Rostislav_Sedlacek / istock

  • Publié 17.04.2019 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Se faire prescrire des pilules pour perdre du poids, c’est désormais possible aux Etats-Unis. La Food and Drug Administration (FDA) vient d’approuver la prescription d’un traitement appelé Plenity pour les adultes en surpoids ou obèses, avec un indice de masse corporelle (IMC) d’au moins 25, même s’ils n’ont pas d’autres problèmes de santé. Ce produit devra être accompagné d’un régime alimentaire équilibré et d’exercices physiques.

Un vide "médical" pour les personnes en surpoids

Pour le Dr Caroline Apovian, qui a étudié les propriétés de Plenity, cette approbation est remarquable. La plupart des traitements destinés à la perte de poids sont uniquement disponibles pour les patients avec un indice de masse corporelle de 30, c’est-à-dire avec une obésité modérée. Ces personnes ont aussi généralement d’autres problèmes de santé liés à leur poids.

"À l’heure actuelle, entre un IMC de 25 et 30, nous avons un grand déficit de traitement. Si vous êtes en surpoids et que vous n’avez pas d’autres problèmes, tout ce que nous avons à offrir est un mode de vie", déclare le Dr Apovian. "Maintenant, il y a un traitement", ajoute-t-elle.

Être vigilant face aux produits miracles

Jusqu’à aujourd’hui, la FDA n’a approuvé que cinq médicaments pour la perte de poids. Il reste encore compliqué, pour les personnes en surpoids ou obèses, de trouver un traitement non chirurgical, dont l’efficacité est prouvée scientifiquement. Concernant les médicaments, la FDA a plusieurs fois mis en garde les patients contre les produits "miracles" pour la perte de poids, qui ne sont pas réglementés et qui s’avèrent inefficaces, voire dangereux. Il est même arrivé que des médicaments, approuvés par la FDA soient par la suite retirés du marché pour des problèmes de sécurité.

Un traitement qui crée le sentiment de satiété

Les médicaments précédemment approuvés ciblent le cerveau, en supprimant l’appétit ou en simulant le sentiment de satiété. Plenity, lui, doit être pris avant un repas et aide à "remplir" l’estomac. Chaque gélule contient un mélange de cellulose et d’acide citrique. Une fois dans l’estomac, elle se dilate pour former un hydrogel, prenant la consistance de nourriture mâchée. Ces gélules peuvent remplir environ un quart de l’estomac sans apporter de calories. Ainsi, les patients se sentent rassasiés, même s’ils mangent moins. L’hydrogel traverse ensuite le système digestif, tout comme un aliment ordinaire.

Une perte de 10% de son poids en 6 mois

Pour le Dr Apovian, le Plenity est sans danger car il ne pénètre pas dans le sang et ne va pas au cerveau. "C’est une alternative très sûre et à faible risque", assure-t-elle. Nous ne connaissons pas encore le prix de ce médicament. Gelesis, le laboratoire qui a conçu ce traitement, assure qu’il sera abordable, même si l’assurance des patients ne le rembourse pas.

Toujours selon Gelesis, le médicament aide à perdre en moyenne 10% de leur poids en six mois. Dans une étude, commanditée par le laboratoire lui-même et publiée dans la revue Obesity à l’automne dernier, les chercheurs ont effectivement découvert que les patients prenant Plenity avaient deux fois plus de chances de perdre 5 à 10% de leur poids corporel en six mois, par rapport à ceux prenant un placebo.

Les effets indésirables recensés étaient surtout gastro-intestinaux. Plenity est déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes présentant des allergies ou des anomalies oesophagiennes ou des rétrécissements. Avant d’opter pour une solution médicamenteuse, il est préférable de modifier son mode de vie, de manger mieux et faire du sport.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité