Publicité

QUESTION D'ACTU

Les trois infos du jour

La Journée de l'hémophilie, la barbe des hommes et la lutte contre Alzheimer

Parlons de l'hémophilie à l'occasion de cette Journée mondiale, la barbe des hommes contiendrait plus de bactéries que le pelage des chiens et une nouvelle avancée à été mise au point pour bloquer le développement de la maladie d'Alzheimer. 

La Journée de l'hémophilie, la barbe des hommes et la lutte contre Alzheimer ABSCENT84 /ISTOCK

  • Publié 17.04.2019 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Journée mondiale de l'hémophilie : une maladie héréditaire encore méconnue

Environ 7000 personnes en France souffrent d'hémophilie, une maladie génétique héréditaire rare qui empêche le sang de coaguler correctement. Comme l'explique l'Inserm, en cas de saignement, l’écoulement ne peut s’arrêter ou alors, très difficilement. "Les patients se risquent donc à des hémorragies sévères en cas de blessure et parfois à des saignements spontanés, notamment au niveau des articulations". Les traitements actuels permettent de "contrôler" la maladie, mais pas de la guérir. Cette 29ème journée de l'hémophilie est l'occasion de parler de cette pathologie méconnue, souvent stigmatisée et mal comprise. Pour lire notre article, cliquez ici

La barbe des hommes contiendrait plus de bactéries que le pelage des chiens

Lors d'une étude portant sur les transmissions éventuelles de maladies entre le chien et l'homme, les chercheurs de la clinique Hirslanden, en Suisse, ont découvert que la barbe des hommes contenait plus de germes et de bactéries que le pelage canin. Les chercheurs ont d'abord prélevé des échantillons sur la barbe de 18 hommes âgés de 18 à 76 ans et dans le cou de 30 chiens de races différentes, pour comparer les quantités bactériennes. "Notre étude montre une charge bactérienne significativement plus élevée sur la barbe des hommes que dans la fourrure des chiens. La totalité des participants présentait une numération de colonies microbiennes élevée, alors que c'était le cas chez seulement 23 des 30 chiens : 7 présentaient en effet une numération de colonies microbiennes modérée". Pour lire la suite, cliquez ici

Alzheimer : une protéine synthétique mise au point pour bloquer le développement de la maladie

Aujourd’hui, près de 850 000 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer en France. Le cap des deux millions pourrait être atteint d’ici 2030, car la population vieillit, et que l’âge est le principal facteur de la maladie. On ne connaît pas encore les causes de cette pathologie, mais nous savons comment elle se manifeste. Des protéines, les bêta-amyloïdes, s’accumulent de manière anormale dans le cerveau pour former des plaques et des lésions par la suite. Des chercheurs américains, de l’université de Washington à Seattle et d’autres centres de recherches du pays ont mis au point un peptide synthétique, ou petite protéine, capable de bloquer la bêta-amyloïde et de la rendre moins nocive. Le peptide synthétique se plie en une structure appelée feuille alpha. On vous en dit plus dans notre article. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité