Publicité

QUESTION D'ACTU

Cannabis thérapeutique

Cerveau : le cannabidiol permet de diffuser des médicaments comme un cheval de Troie

La molécule active du cannabis est capable de s’infiltrer dans le système nerveux central, là où la plupart des molécules ne peuvent pas aller. Ce qui pourrait servir dans le traitement de maladies comme la schizophrénie ou Alzheimer. 

Cerveau : le cannabidiol permet de diffuser des médicaments comme un cheval de Troie Aleksandr_Kravtsov/ISTOCK

  • Publié 20.04.2019 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Soigner des maladies du système nerveux central comme Alzheimer ou la schizophrénie grâce au cannabis : des chercheurs de l’université Complutense de Madrid travaillent en ce moment sur cette piste thérapeutique. Dans la revue Molecular Pharmaceutics, ils publient les résultats de leurs travaux sur l’intérêt du cannabidiol pour diffuser des médicaments dans le cerveau.

Capable de dépasser la barrière hémato-encéphalique

Le système nerveux central est protégé par la barrière hémato-encéphalique : une couche de cellules étroitement liées qui tapissent les capillaires. Elle empêche les substances indésirables de passer du sang au cerveau, mais laisse passer les acides aminés, le glucose et certains neurotransmetteurs, dont le cannabidiol. Cette substance non-psychoactive ne présente pas de risque d’overdose et est généralement bien tolérée. 

Un cheval de Troie dans le cerveau

Les chercheurs espagnols ont testé la capacité du cannabidiol pour transporter des molécules capables de soigner certaines maladies du système nerveux. La méthode d'action utilisée par les chercheurs ressemble à celle d'un cheval de Troie. Ils ont placé du cannabidiol sur la surface de nanocapsules, qui pourrait contenir un médicament. Les scientifiques les ont remplies d’un liquide fluorescent pour pouvoir suivre leurs déplacements dans le cerveau.

Ensuite, ils les ont injectées dans des souris : la cannabidiol a permis de faire pénétrer 2,5 fois plus de nanocapsules dans le cerveau, en comparaison aux nanocapsules qui n’en sont pas recouvertes. L’équipe a testé ces effets sur des cellules humaines qui imitent l’action de la barrière hémato-encéphalique : là aussi, le cannabidiol permet à davantage de nanocapscules de passer. 

Le cannabidiol : des vertus multiples ? 

Fin 2017, des chercheurs avaient déjà prouvé l'intérêt du cannabidiol dans le traitement de la schizophrénie. Au bout de six semaines, la molécule a permis de réduire le nombre d'hallucinations et d'améliorer les performances cognitives. Tous ces résultats doivent toutefois être confirmés par des études de plus grande ampleur. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité