Publicité

QUESTION D'ACTU

Bon à savoir !

Alimentation : le stress contribue à un stockage des graisses plus important

Manger gras lorsque nous sommes stressé nous fait prendre plus de poids que la normale.

Alimentation : le stress contribue à un stockage des graisses plus important happy_lark/ISTOCK

  • Publié 30.04.2019 à 09h41
  • |
  • |
  • |
  • |


On dit souvent qu’il faut écouter son corps, mais il peut parfois nous envoyer des signaux contradictoires. En période de stress, une grande partie de la population compense avec l’alimentation, privilégiant des produits gras et sucrés. Une nouvelle étude, publiée dans la revue Cell montre que le corps a pourtant tendance à stocker plus lorsque nous sommes stressés. 

L’équipe du chercheur Herbert Herzog a réalisé une étude sur les souris pour mieux comprendre la relation entre stress et faim. "Notre étude montre que lorsqu’elles étaient stressées sur une période prolongée et que de la nourriture très calorique était à disposition, les souris devenaient obèses plus rapidement en comparaison à celles qui avaient mangé la même nourriture sans être stressées", explique l’un des chercheurs. 

Le rôle de NPY

Ce phénomène est lié à une molécule, appelée neuropeptide Y (NPY). Cette dernière est naturellement produite par le cerveau pendant une période stressante. "Nous avons découvert, décrypte l'un des co-auteurs, que lorsque nous avons coupé la production de NPY dans l’amygdale, la prise de poids était moins importante". Quand la molécule n’est pas produite, la prise de poids des souris stressées est la même que celle des souris non-stressées. 

Des taux d’insuline 10 fois supérieurs 

En comparant des souris stressées avec un régime alimentaire très calorique à des souris non-stressées avec une alimentation normale, les chercheurs ont constaté que les premières ont un taux d’insuline 10 fois plus élevé. Cette hormone est produite en plus grande quantité en période de stress. Or, les cellules nerveuses qui produisent NPY ont des récepteurs de l’insuline, ces taux élevés boostent la production du neuropeptide.

"Nos résultats révèlent un véritable cercle vicieux, où les hauts niveaux d’insuline dus au stress et un régime très calorique encouragent à manger de plus en plus", conclut le professeur Herzog. En somme, en période de stress, mieux vaut éviter la junk food et autres friandises, sous peine de prendre plusieurs kilos supplémentaires ! 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité