Publicité

QUESTION D'ACTU

Maux de grossesse

Grossesse : les évanouissements ne sont anodins ni pour la mère, ni pour le bébé

De nouveaux travaux basés sur la naissance de près de 500 000 bébés montrent que les épisodes d’évanouissement pendant le premier trimestre de grossesse peuvent être annonciateurs de problèmes comme la prématurité et l’insuffisance pondérale à la naissance.

Grossesse : les évanouissements ne sont anodins ni pour la mère, ni pour le bébé Rawpixel/iStock

  • Publié 30.05.2019 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les syncopes survenant chez les femmes enceintes doivent-elles être considérées, comme la pré-éclampsie et le diabète gestationnel, comme une maladie induite par la grossesse ?

Alors que les évanouissements sont encore aujourd’hui considérés comme des symptômes courants mais inoffensifs de la grossesse, une nouvelle étude menée par des chercheurs canadiens et publiée dans le Journal of the American Heart Association montre au contraire qu’ils peuvent être annonciateurs de problèmes de santé pour la mère et le bébé, notamment lorsqu’ils surviennent pendant le premier trimestre.

Un risque plus élevé de prématurité

Pour parvenir à cette conclusion les chercheurs des Universités d’Alberta et de Calgary ont examiné les dossiers de naissance de 481 930 bébés nés en Alberta entre 2005 et 2014, ainsi que les dossiers médicaux des mères pendant un an après l'accouchement afin de déterminer la fréquence, le moment et les résultats des épisodes d'évanouissement. 1% des femmes enceintes se sont évanouies au moins une fois, et environ un tiers d’entre elles au cours des trois premiers mois de grossesse.

Parmi ces grossesses où des syncopes sont survenues au cours du premier trimestre, l'équipe de recherche a observé divers problèmes à la naissance, notamment un taux plus élevé de prématurité, une augmentation des problèmes cardiaques et une insuffisance pondérale des nouveaux nés, en particulier lorsque leurs mères s’étaient évanouies plus d’une fois.

Mieux prendre en charge les malaises pendant la grossesse

Le malaise vagal, aussi appelé évanouissement ou syncope, est une perte de connaissance transitoire, sans gravité dans la majorité des cas, due à une chute brutale et passagère de la circulation sanguine dans le cerveau.

En cause : le nerf vague, un long faisceau nerveux qui court de l’estomac au cerveau, en passant par le cœur. C'est un maillon essentiel du système parasympathique, chargé de mettre l’organisme au repos en l’absence de danger ou d’activité soutenue. La foule, la chaleur, le stress ou encore la déshydratation sont autant de facteurs identifiés comme pouvant être à l’origine d’une syncope, plus fréquente chez les femmes enceintes en raison des hormones de grossesse. Celles-ci peuvent faire augmenter la fréquence cardiaque et l'apport sanguin, tandis que les vaisseaux sanguins se détendent, ce qui peut entraîner des étourdissements et des évanouissements.

Pour autant, si les malaises sont plus fréquents pendant la grossesse, leur importance ne doit pas être minimisée. Padma Kaul, épidémiologiste à l’Université d’Alberta et auteure principale de l’étude, conseille d’ailleurs aux femmes enceintes sujettes aux évanouissements d’en parler à leur médecin. Elle recommande par ailleurs que les syncopes soient ajoutées à la liste des conditions induites par la grossesse qui peuvent être considérés comme des signes avant-coureurs pour la santé des femmes

"La grossesse est un test de stress naturel pour l'organisme de la femme. L'évanouissement pendant la grossesse peut identifier les femmes à risque plus élevé de complications cardiovasculaires", explique-t-elle.

Toutefois précise Padma Kaul, si l’étude montre bien une corrélation entre les évanouissements et les problèmes de santé des mères et des bébés, elle ne peut pas identifier les causes ou les conditions préexistantes qui pourraient être responsables. "C'est le problème de la poule et de l'œuf. Les associations (entre les problèmes de santé et les syncopes, ndlr) doivent faire l'objet d'une étude plus approfondie", reconnaît la chercheuse.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité