• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Les allergies pourraient être liées à l'anxiété et à la dépression

Le lien entre dépression et allergies n’est pas évident, et pourtant, des chercheurs ont réussi à lier ces deux maladies. Les allergies pourraient, selon eux, déclencher des problèmes de santé mentale.

Les allergies pourraient être liées à l'anxiété et à la dépression DzoPhotography / istock

  • Publié le 31.05.2019 à 09h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Des chercheurs allemands et suisses ont récemment étudié les liens possibles entre certaines maladies liées à la santé mentale (telles que la dépression et l'anxiété), et différents types d'allergies. Leur étude suggère en effet que les allergies pourraient déclencher des problèmes d’anxiété ou de dépression chez les patients. Les résultats ont été publiés dans la revue  International Archives of Allergy and Immunology.

Les chercheurs ont recruté 1 782 participants âgées de 39 et 88 ans et sont concentrés sur les allergies de type 1, qui provoquent une réaction immédiate après une exposition à l’allergène, par exemple eczéma, rhinite allergique, conjonctivite, anaphylaxie... Ils ont ensuite divisé les participants en quatre groupes, en fonction de leur type d'allergie : le premier groupe n’avait pas d’allergie, le deuxième avait des allergies saisonnières, le troisième des allergies pérennes (tout au long de l’année) et le quatrième d’autres types d’allergies (par exemple à certaines aliments et aux piqûres d'insectes). 

Un an d’allergie augmente le risque d’anxiété

Les participants ont dû ensuite répondre à des questions à propos de leur santé mentale, orientées pour détecter les marqueurs de la dépression, des troubles anxieux généralisés et du stress. Après avoir regroupé tous les résultats, les chercheurs ont conclu que certaines conditions allergiques pourraient affecter la santé mentale d'une personne.

Mais seuls certains types d’allergies étaient concernés : selon les résultats de l’étude, les personnes vivant avec une anxiété généralisée avaient tendance à avoir des allergies saisonnières. Or, cette association n'était pas présente chez celles souffrant d'allergies pérennes. De plus, l’étude a montré que les personnes souffrant d’allergies pendant un an étaient plus susceptibles de faire une dépression. Mais pour le moment, les chercheurs ne savent pas expliquer pourquoi il existe un lien entre l’anxiété et les allergies saisonnières, mais pas avec les allergies pérennes. De prochaines études seront nécessaires.

25 à 30% de la population est allergique

L’allergie est un dérèglement du système immunitaire qui engendre une perte de tolérance face à des substances a priori inoffensives comme la poussière, les oeufs, les pollens, les chats... que l'on appelle les allergènes. Selon l'Inserm, 25 à 30% de la population est allergique à quelque chose. "Et si les allergies sont particulièrement fréquentes chez les enfants et les jeunes adultes, tout le monde peut en souffrir, avec des variations selon les pays et l’âge". 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité