Publicité

QUESTION D'ACTU

Fécondité

Fertilité : pourquoi les hommes de Neandertal ont disparu

Une baisse de la fertilité des Néandertaliennes pourrait expliquer ce mystère.

Fertilité : pourquoi les hommes de Neandertal ont disparu 1971yes / istock.

  • Publié 31.05.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La disparition des hommes de Neandertal est l’objet de nombreuses théories. Selon une nouvelle étude, publiée dans Plos One, une baisse de la fertilité des Néandertaliennes pourrait expliquer ce mystère.

"Une baisse légère (-4%) mais continue du taux de fécondité des jeunes Néandertaliennes a pu avoir un impact significatif, et précipiter leur disparition", écrivent les auteurs. Pour parvenir à ces conclusions, l’équipe s’est basée sur un modèle mathématique, capable d’élaborer des scénarios démographiques sur une période de 10 000 ans.

Pour les femmes les plus jeunes

Les scientifiques ont aussi éliminé certaines hypothèses, comme une augmentation de la mortalité liée à des conflits ou des épidémies. "Cela aurait mené à une disparition trop rapide de la population néandertalienne!",  indique à l’AFP Silvana Condemi, anthropologue à l’université d’Aix Marseille et coauteure de l’étude.

"En revanche, une très légère baisse de fertilité mais exclusivement pour les femmes les plus jeunes permet d’obtenir la disparition de la population dans les temps connus. Cette baisse de la fertilité est très faible mais elle est suffisante sur un temps long pour faire disparaître Neandertal", détaille-t-elle. Les causes de cette baisse de la fécondité des Néandertaliennes restent toutefois inexpliquées.

Plus lourd et plus trapu

Les hommes de Néandertal ont disparu il y a environ 30 000 ans, les plus anciens fossiles étant datés de 430 000 ans. Ils ont vécu en Europe, au Moyen-Orient et en Asie centrale. Particulièrement bien adapté à un environnement froid, l'Homme de Néandertal était physiquement plus robuste, plus lourd et plus trapu que notre espèce Homo sapiens. La forme oblongue de son crâne se distingue nettement de celle de l'Homme moderne, plus globulaire.

Les théories expliquant sa disparition avancent des changements climatiques ou encore des capacités intellectuelles moindres que celles des Homo sapiens, avec qui il a partagé la planète. De cette cohabitation entre les deux espèces seraient nés des métisses, les Eurasiens d’aujourd’hui possèdant encore entre 1 et 3% d’ADN néandertalien.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité