Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé cardiovasulaire

Diabète de type 2 : l’exercice physique intensif peut restaurer la fonction cardiaque

Le diabète de type 2 peut entraîner une baisse de la fonction cardiaque. Une nouvelle révèle cependant que celle-ci peut être restaurée avec un entraînement physique intense, sans changement de régime alimentaire ou médicamenteux.

Diabète de type 2 : l’exercice physique intensif peut restaurer la fonction cardiaque BartekSzewczyk/iStock

  • Publié 05.06.2019 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Aussi appelé diabète non insulino-dépendant, le diabète de type 2 se caractérise par un taux anormalement élevé et chronique de sucre dans le sang (hyperglycémie). En cause : un manque d’insuline, une hormone produite par le pancréas, qui régule naturellement le taux de glucose présent dans le sang. En France, 90 % des diabétiques sont concernés par cette maladie insidieuse, qui peut entraîner une perte de la vue et un risque accru de cholestérol élevé, de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. Les maladies cardiovasculaires restent d’ailleurs la première cause de mortalité chez les patients atteints de diabète de type 2.

Il est toutefois possible de prévenir cette baisse de la fonction cardiaque chez les personnes diabétiques - due à un taux trop élevé de glycémie dans le sang - en pratiquant une activité physique régulière. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs de l’Université d’Otago, en Nouvelle-Zélande.

Dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise de l'American College of Sports Medicine, ils expliquent que trois mois d'entraînement à intervalle d'intensité élevée, c’est-à-dire une alternance de sprint intensifs et d’exercices d’intensité modérée, ont amélioré la fonction cardiaque chez les adultes atteints de diabète de type 2, sans modification du régime alimentaire ou du traitement médicamenteux.

Une nette amélioration de la fonction cardiaque

Dans le cadre de l'étude, les chercheurs ont suivi pendant 3 mois 11 adultes d'âge moyen atteints de diabète de type 2. Tous ont participé à des séances d'exercices de 25 minutes comprenant 10 minutes d'activité de très haute intensité.

L’équipe a pris des mesures de la fonction cardiaque des participants au début de l’étude et à la fin de la période d’entraînement de 3 mois. Ils ont ensuite comparé ces mesures à un groupe témoin de cinq participants n'ayant pas suivi d’entraînement physique intensif. Les résultats ont révélé que les participants ayant participé à l'expérience avaient démontré une amélioration de leur fonction cardiaque à l’issue de ces 3 mois.

Plus important encore, l’étude a démontré que cette activité constituait un régime d’exercice sûr et efficace chez les adultes d’âge moyen atteints de diabète de type 2 : 80% des participants l’ont approuvé. "Nos recherches ont montré que l'exercice à une intensité suffisamment élevée peut constituer un moyen peu coûteux et pratique d'inverser ou de réduire la perte de la fonction cardiaque causée par le diabète de type 2", explique Genevieve Wilson, co-auteure de l’étude.

L’exercice physique en prévention

Selon les chercheurs, ces résultats sont d’autant plus encourageants qu’ils prouvent que l’exercice physique intensif est à la portée des diabétiques. 

Cela conduit à "deux implications cliniques importantes", analyse le Dr Chris Baldi, cardiologue et professeur agrégé au Département de médecine de la Dunedin School of Medicine. "La première est que les adultes atteints de diabète de type 2 doivent suivre un entraînement à intervalle d'intensité élevée et qu'ils sont capables d'augmenter leur capacité aérobie et leur réponse à l'exercice ventriculaire gauche de façon comparable à celles des adultes non diabétiques. Deuxièmement, l'exercice à haute intensité est capable d'inverser certains des changements de la fonction cardiaque qui semblent précéder les maladies cardiaques diabétiques."

Selon le chercheur, l'incidence du diabète de type 2 continue d'augmenter et la prise en charge prolongée de la maladie paralyse de plus en plus les systèmes de santé du monde entier. L'augmentation de la capacité aérobie par l'exercice physique est donc la meilleure prévention contre les maladies cardiaques et le diabète de type 2.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité