Publicité

QUESTION D'ACTU

MICI

Maladies inflammatoires de l’intestin : les complications persistent malgré un nouveau traitement

L'infliximab n'a pas de bénéfice apparent sur les complications liées à la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. 

Maladies inflammatoires de l’intestin : les complications persistent malgré un nouveau traitement JONGHO SHIN / istock.

  • Publié 14.06.2019 à 18h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Un nouveau médicament destiné à soigner les MICI (maladies inflammatoires du colon et de l’intestin) n’a finalement pas réduit les complications débouchant sur la chirurgie et les hospitalisations, selon une nouvelle étude. L’infliximab (ou remicade) est la toute première médication biologique approuvée pour les maladies inflammatoires de l'intestin (MII). C’est un traitement anti-immun (anti-TNF) qui bloque les inflammations.

"Ces résultats sont décevants"

Les scientifiques ont étudié l’effet de l’introduction du médicament sur des Canadiens atteints de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse, entre 1995 et 2012. Bilan : seules les personnes souffrant de colite ulcéreuse ont pu constater une légère baisse du nombre d’hospitalisations.

"Ces résultats sont décevants pour une thérapie qui a démontré son efficacité à réduire les hospitalisations et les chirurgies liées aux MICI dans les essais cliniques", explique le Dr Sanjay Murthy, auteur de l'étude et spécialiste des MICI à l'Hôpital d'Ottawa. "Nous nous attendions à une diminution plus importante de ces effets indésirables", déplore-t-il.

La colite ulcéreuse et la maladie de Crohn

Il ajoute : "même si le médicament aide clairement certaines personnes, les avantages importants du traitement auxquels nous attendions ne sont pas visibles. Cela suggère que nous pourrions avoir besoin d'améliorer la façon dont nous utilisons ce médicament pour obtenir de meilleurs résultats."

Très handicapantes, la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn sont des pathologies chroniques qui entraînent une inflammation de l'intestin. Elles se manifestent notamment par des douleurs abdominales, une diarrhée sanglante, une perte de poids et de la fatigue.

Si leur fréquence varie considérablement d'un pays à l'autre, les taux les plus importants de MICI sont retrouvés dans les pays industrialisés, notamment en Europe du Nord-Ouest et aux Etats-Unis. En France, environ 5 nouveaux cas de maladie de Crohn et autant de colites ulcéreuses sont diagnostiquées chaque année pour 100 000 habitants. La prévalence augmente en revanche de façon exponentielle dans les pays en cours d’industrialisation (pays du Maghreb, Asie, Afrique du Sud...).*

*Source : Inserm.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité